Hier, l’humoriste Mike Ward a lancé l’idée de créer 25 petites maisons pour les itinérants. Ward a repris cette idée d’un Torontois de 28 ans, Khaleel Seiwright, qui proposait ce genre de maison. Mais le projet n’a pas semblé plaire à tous !

Dans une publication partagée sur son compte Facebook, Stéphane Gendron a trouvé que c’était une « fausse bonne idée ». Il a écrit que l’humoriste ne connaissait vraiment pas les problèmes d’itinérance.

« La réglementation municipale ne te permet pas ça. 25 lots sur un terrain pour des maisons… qui va payer les taxes foncières ? Qui va entretenir le parc immobilier ? », a-t-il écrit. Plus loin, il a indiqué : « L’itinérance, c’est tout ce qui est arrivé dans ta vie AVANT de perdre ta maison et de te ramasser dans la rue ».

L’humoriste a répliqué en reprenant une citation de Stéphane Gendron qui disait : « Le problème avec les itinérants du Camping Notre-Dame, y’en a pas un tabarnack qui a payé la taxe de bienvenue ». Ce dernier a démenti la phrase en disant que Mike Ward aurait dû « lire son propos avant de le citer comme cela » et finalement qu’il n’avait jamais tenu ce propos.

Il a ajouté que le problème était dans l’argent qu’on devait investir « dans les ressources du terrain » et que le toit n’était pas le problème de fond.