Comme il arrive trop souvent lorsqu’un artiste décède, le nombre d’exemplaires vendus augmentent de façon démesurée. C’est ce qui est arrivé à la formation Linkin Park dont le chanteur, Chester Bennington, s’est suicidé le 20 juillet. 

En effet, deux des albums du groupe new metal ont grimpé dans les 10 meilleures ventes aux États-Unis dès l’annonce de la mort du leader de la formation.

Le dernier album, One More Light, est passé de 17e à la 4e place tandis que Hybrid Theory, dont les ventes dépassent les 10 millions d’exemplaires, a monté de la 27e à la 8e position. Rappelons que ce disque a été lancé en 2000.

Le charismatique chanteur s’est donné la mort dans sa chambre à Los Angeles. Depuis l’annonce, plusieurs personnalités du monde du spectacle ont fait par de leur deuil et de leur souffrance. Récemment, la formation anglaise Coldplay a rendu hommage à Bennington en reprenant Crawling lors d’un de ses spectacles.

Les funérailles privées du chanteur de Linkin Park ont eu lieu samedi dernier à Los Angeles.