Janvier 2018 restera à jamais gravé dans la mémoire de l’interprète de Passe-Partout, Marie Eykel. En effet, la comédienne a appris qu’elle avait le cancer.

La femme de 70 ans s’est confiée sur ce terrible diagnostic dans La Presse. « Comme n’importe quelle femme à qui on dit : “On voit des tumeurs cancéreuses à vos deux seins”, le sang m’a descendu dans les talons. Je me suis dit : “ça y est, je vais mourir” », a-t-elle indiqué à la journaliste Caroline Touzin.

L’entrevue qu’elle a accordée était pour sensibiliser les femmes de 50 et plus « à l’importance de participer au Programme québécois de dépistage du cancer du sein, alors qu’elle a bénéficié d’un traitement novateur au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) », peut-on lire.

La comédienne a souligné qu’elle passe une mammographie tous les deux ans, et ce, depuis 20 ans. C’est la raison pour laquelle elle peut nous en parler. Toutefois, l’examen des seins qu’elle a subi en janvier dernier a dénoté la présence de tumeurs sur les deux seins, ce qui est, semble-t-il, assez exceptionnel.

« J’en ai vu des femmes qui ont souffert de cancers de stade 3 ou 4, c’est tellement plus pénible que ce que j’ai vécu. J’aimerais tellement ça que beaucoup plus de femmes ne s’imposent pas un gros cancer pénible et souffrant alors qu’elles pourraient l’éviter avec un dépistage précoce », a précisé la comédienne.

Selon son médecin, son cancer était peu avancé, ce qui a augmenté ses chances de guérir.

La comédienne a également mentionné avoir commencé la curiethérapie, qui consiste en « un traitement lors duquel une substance radioactive est mise dans un contenant scellé directement dans la tumeur ou autour de celle-ci (dans le cas de Mme Eykel) », peut-on lire dans l’entrevue.

« Ça va vite. Tu n’as pas d’effet secondaire. C’est beaucoup plus intensif, plus ciblé. C’est fantastique », a-t-elle déclaré à La Presse.

Lire l’entrevue au complet, c’est ICI.

Crédit photo : Site Web « En direct de l’univers »