Après une semaine complètement folle, nous avons enfin eu un dénouement concernant l’enquête sur la disparition d’Amélie Bérubé, qui était enfermée dans le sous-sol de Yannick Dubeau.

Et ce dénouement est heureux, car Miss BBQ est sortie des griffes du psychopathe et a pu être sauvée par Bruno et sa gang. Toutefois, l’affaire « Yannick Dubeau » n’est pas finie. On a bien hâte de voir comment vont se traduire les interrogatoires menés par Patrick Bisonnette.

Les spectateurs, qui trouvaient l’intrigue un peu longue, ont été au rendez-vous mardi, établissant un nouveau record pour District 31. L’auteur de la série, Luc Dionne, s’est adressé au public comme il le fait de temps en temps par le biais des médias sociaux.

Comme il l’a expliqué, il a trouvé le public un tantinet intense et a trouvé surréaliste de le voir imaginer autant d’hypothèses. Il faut dire que Luc Dionne nous a habitués, au gré des saisons, à aller dans toutes les directions et a causé de nombreuses surprises !

« T’es franchement plus tordu que moi. J’ai pris conscience de l’ampleur du phénomène suite à un appel téléphonique de ma mère qui se demande encore si j’ai manqué d’amour durant mon enfance pour écrire des choses aussi cruelles. Je lui ai répondu que c’était de la fiction, que ces choses-là n’arrivent que très rarement… sauf peut-être chez les enfants que l’on a enfermés dans leurs chambres en les privant de dessert pour les punir. Elle a raccroché », a-t-il écrit avec l’humour qu’on lui connait.

Dionne est revenu sur le fait que certains internautes confondent encore le personnage de Yannick Dubeau avec celui du comédien Patrice Godin. D’ailleurs, une internaute s’est fait ramasser par l’acteur en faisant une blague à cet effet.

« La seule chose qui soit comparable, c’est que Patrice Godin (alias Yanick Dubeau) court réellement plus vite que Sébastien “Poupou” Delorme… mais beaucoup moins vite que Michel Charette que l’on surnomme affectueusement, la gazelle du 31 », a-t-il mentionné.