On a appris en novembre dernier que la chanteuse Marie-Mai serait le sujet d’un documentaire produit par Zone3 et en ligne dans la section Véro.tv de l’EXTRA Tou.tv.

Hier, les médias ont eu la chance d’avoir accès à deux épisodes avant la mise en ligne de Ma façon d’exister le jour de la St-Valentin. Le documentaire retrace quelques moments importants dans la vie de la chanteuse.

Dans le premier épisode, on voit l’interprète de Mentir en plein enregistrement de la série télé The Launch diffusée à Vrak. Il est intéressant de voir comment l’artiste évolue au sein du plateau de l’émission, de la voir dans un milieu anglophone. Ce qui est fascinant également, c’est de comprendre que tout est réglé au quart de tour et que la chanteuse est prise en charge par une grosse équipe. À la fin de l’épisode, on est essoufflé pour elle.

Dans le second épisode, l’artiste nous présente son réalisateur Oliver Sam avec qui elle enregistre une chanson à Berlin. C’est bien d’avoir accès à son univers, de savoir comment elle écrit ses chansons. Il est drôle de la voir écrire ses paroles sur un sac en carton. Marie-Mai a avoué durant l’épisode qu’elle a dû s’adapter à son nouveau réalisateur, car elle ne procédait pas de la même manière avec Fred St-Gelais.

CRÉDIT PHOTO : ICI TÉLÉ

En entrevue, elle nous avait d’ailleurs confié que plusieurs croyaient, à l’époque, que son ancien copain faisait tout. « […] Comme je travaillais avec la même personne depuis mon premier album, j’ai l’impression qu’il avait cette idée fausse que Fred St-Gelais faisait tout ! C’est important de dire qu’on faisait tout ensemble ».

Les deux premiers épisodes sont intéressants, mais peut-être plus mécaniques. Pour ceux qui souhaitent plus de human, il faudra attendre le troisième épisode qui parlera plus de sa famille.

PHOTO PRINCIPALE : ICI TÉLÉ