La saga concernant les histoires d’agression sexuelle de Maripier Morin ne semble pas terminée. En effet, La Presse, sous la plume de Marissa Groguhé, dévoile que l’ancienne beauté du Banquier a fait d’autres victimes, qui ont tenu à s’exprimer anonymement.

Ces cinq personnes accusent la jeune femme  « de propos racistes, d’attouchements sexuels non sollicités et d’agressions physiques de sa part entre 2017 et 2020 qui n’avaient jamais été rapportés », peut-on lire.

Une des victimes, une comédienne populaire, a raconté à La Presse que Maripier Morin « lui aurait agrippé la poitrine sans son consentement lors du wrap party d’une émission populaire, en décembre 2017 ». La même victime affirme avoir donné la directive à son agent de presse de ne jamais « se retrouver sur les mêmes plateaux que Maripier Morin ».

Un comédien a déclaré au quotidien « avoir été frappé et mordu par Maripier Morin, en mars 2020, quelques mois seulement avant la dénonciation de Safia Nolin », peut-on lire.

La Presse a pu s’entretenir avec la principale intéressée. Cette dernière a indiqué être « une alcoolique, dépendante, en rétablissement ». « Je trouve ça important quand même de dire que ce n’est pas parce que tu as une maladie que tu es déresponsabilisé face aux agissements que tu as pu avoir en consommation », a-t-elle mentionné.

Au sujet des « geste passés », l’animatrice a indiqué au quotidien qu’elle allait s’excuser si on lui demandait. « J’aurais à ce moment-là l’opportunité de faire amende honorable, de regarder cette personne-là dans les yeux, de discuter avec elle, de rétablir les faits et d’ouvrir le dialogue », a-t-elle ajouté.

Pour lire l’article au complet, c’est ici.