On apprenait hier dans La Presse que le gouvernement canadien offrait un montant de 1000 dollars pour qu’une personne puisse faire sa quarantaine lorsqu’elle reviendra d’un voyage, essentiel ou non. Cette nouvelle a surpris et choqué plusieurs Québécois, dont Mehdi Bousaidan.

Le jeune homme a décidé d’en parler dans une story qu’il a publiée sur son compte Instagram : « Je ne sais pas si vous avez compris, mais en gros nous on peut recevoir des amendes parce qu’on essaie d’aller voir nos familles et eux ils vont voyager faire le party et ils reçoivent du cash…? En gros, on paye leurs vacances. Le gros connard qui habite sur la Rive-Sud, qui deale de la drogue la moitié de l’année, qui se pogne un bateau au Mexique avec des putes…c’est moi qui paye ses vacances? Hey, ramène-moi quelque chose Rémi. Je sais pas…le corona? », a-t-il indiqué.

Avec justesse, le comédien a rappelé que l’entièreté du corps médical travaillait comme des fous et que c’étaient entre autres ces derniers qui « payaient les vacances des tarés qui vont se frotter le cul sur Despacito ». Il a ajouté : « En plus, ils vont nous faire croire que ces gens-là vont rester chez eux. Mon cul! Pourquoi ils resteraient chez eux? S’ils étaient responsables ils seraient même pas dans le Sud. Et là tout d’un coup ils vont respecter la quarantaine? Mon cul! Ils vont utiliser l’argent qu’on leur a donné pour acheter d’autres bouteilles ».

Selon Bousaidan, ces mêmes personnes vont organiser des partys à leur retour, vont tous chiller ensemble s’ils ont la COVID-19 et vont se payer des « bouteilles dans des condos sur le bras du contribuable ». Il a poursuivi : « Pour vrai, ça me fend le cul! C’est des amendes qu’ils devraient revevoir en revenant. Prenez tout l’argent des amendes et donnez ça aux infirmiers et infirmières. Et aux livreurs Uber. Pour vrai, ils ont fait une osti de bonne job ».

Bien que le jeune homme reconnaisse que les aéroports sont de juridiction fédérale, il souhaite tout de même que le premier ministre du Québec ne « laisse pas passer ça », rappelant que François Legault était resté dans la province. « En plus j’ai entendu dire que les gens dans le Sud, ils ne vont pas voter pour vous! », a-t-il terminé.

Pour voir la vidéo, il faut peser sur la petite flèche qui amène à la seconde image.