C’est ce qu’a affirmé Peter Mensch, cogérant de la formation américaine, dans une entrevue donnée pour une série documentaire diffusée sur les ondes de la BBC.

Plus précisément, celui qui a travaillé avec de nombreuses vedettes comme les Red Hot Chili Peppers, Jimmy Page, Hole et Muse a avoué que l’augmentation du prix des billets de spectacle était reliée directement aux sites d’écoute de musique en ligne comme Spotify, Deezer ou Apple Music.

Ces plateformes ont fait baisser le pourcentage d’albums vendus et ont obligé les artistes à trouver une façon d’aller chercher l’agent perdu. Une des avenues faciles pour renflouer les coffres était tout simplement de monter le prix des billets.

Peter Mensch a raconté que le nombre de personnes qui voulait voir Metallica a augmenté de manière exponentielle, alors les billets n’avait pas le choix de coûter plus cher. « Nous n’avions pas fait de disque depuis des années. Nous pouvions seulement jouer devant nos admirateurs », a-t-il souligné dans la vidéo.

La tactique semble avoir fonctionné, car les admirateurs n’ont pas protesté et ont accepté de payer plus cher que ce que le groupe croyait. « Personne n’a râlé, et pour nous, ça a tout changé », peut-on entendre dans la série documentaire.





Crédit photo  : Herring Herring
Source : Rtbf.be