Après s’être fait ramasser par un journaliste du Journal de Montréal sur le manque d’originalité de son dernier spectacle Quelle famille !, l’humoriste François Massicotte se fait varloper par son “collègue” Mike Ward.

Au sujet du journaliste Rapahel Gendron-Martin, qui a accusé Massicotte de reprendre certaines jokes, Massicotte a répondu par le biais de son Facebook officiel.

« […] Ce matin vers 11h, j’ai vu l’article d’un journaliste qui n’a pas apprécié mon show. Et il a le droit. Ça fait 30 ans que je fais ce métier, j’accepte qu’on me critique. C’est constructif, ça m’incite à me surpasser. On m’a aussi accusé de voler des blagues et de vous servir du réchauffé. Là, j’avoue, je suis très surpris. Ce sont de graves accusations dans le milieu de l’humour. Ceux qui me connaissent savent que je suis intègre. Intègre en affaire, en humour et envers ceux que j’aime. Mon public, comme ma famille, je l’aime et je le respecte. Jamais de ma vie je n’ai “volé” une joke à qui que ce soit sans nommer la personne que je citais ou l’endroit où je l’ai vu.»

C’est là que Mike Ward s’est mis de la partie en pointant du doigt Massicotte et en l’accusant de piquer les blagues des autres dans un statut assassin sur son Twitter officiel. « Massicotte écrit pas ses blagues, pourquoi son public écrirait les commentaires? #JokeThief », a-t-il publié.

Pour prouve son point, Ward a montré une blague de Massicotte qu’il a seulement traduit en français. Il a profité de l’occasion pour répondre à sa conjointe Bianca Longpré.

https://twitter.com/leclubdelecture/status/926290205694418944?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.envedette.ca%2Fstars%2Fmike-ward-accuse-francois-massicotte-detre-un-voleur-de-blagues-1.3406430