Le 3 mars prochain, la métropole brillera de tous ses feux. En plus d’avoir le service de métro accessible toute la nuit, plusieurs activités artistiques auront lieu aux 4 coins de la ville afin de célébrer la 15e édition de la plus grosse soirée annuelle.

Afin de faire changement du classique communiqué de presse, je me suis entretenu avec la chargée de projet de la Nuit Blanche soit Marie-Pier Bazinet. Dans un premier lieu, qu’est-ce qui s’annonce d’intéressant musicalement dans la nuit par excellence de Montréal en Lumière ?

  • Les Poules à Colin/Parc Morgan (19 h à 23 h)
  • L’amalgame/SDC Hochelaga-Maisonneuve (22 h à 1 h)
  • Karnival 2018 avec DJ Poirier /Club Soda (Minuit à 3 h)
  • Cabaret festif #8 (avec Les Appendices, Antoine Gratton, Jipé Dalpé et Marie-Pierre Arthur)/Monument-National (21 h 30 à 1 h)
  • DJ extérieurs – DJ jojoflores & Cesar – à la scène Énergir /20 h à 2 h
  • La Nuit hip hop avec Sarahmée, Naya Ali et invités /L’astral (Minuit)
  • P.L.U.R. – PEACE LOVE UNITY RUNWAY /Plaza St-Hubert (22 h à 6 h)

Par curiosité, quels sont les plus grands spectacles organisés durant la Nuit Blanche à son humble avis ? « Il y a eu de gros spectacles organisés au Métropolis, il y a quelques années, dans le temps que Sirius et de Radio-Canada étaient là ; c’était de gros spectacles avec beaucoup d’invités dans le lineup.

En 2013, il y avait Canailles qui était là entre autres, un gros Métropolis plein de monde. Chaque année, le Centre Phi est vraiment doué pour organiser de gros spectacles avec plein de DJs de renommée internationale.

L’année passée, on s’était quand même donné un défi parce que le thème était 1967 et puis on a fait un spectacle où qu’on fît revivre ses grands classiques sur le parterre du Quartier des spectacles. Il faisait -25 degrés, c’était un gros spectacle bien froid ».

Crédit photo : Victor Diaz Lamich / Montréal en lumière