Mardi dernier, on apprenait que le fondateur de Juste pour rire, Gilbert Rozon, était acquitté des deux chefs d’accusation qui pesaient contre lui. Celui-ci était poursuivi par Anick Charrette qu’il aurait violée il y a plusieurs années.

Dans une entrevue donnée à TVA Nouvelles, la chanteuse Nathalie Simard a commenté l’affaire et a rappelé que la victime était un exemple de courage et de persévérance. Celle qui a dénoncé Guy Cloutier en 2005 a tenu à préciser qu’attaquer une personnalité publique était quelque chose de difficile. « Il y a beaucoup d’enjeux lorsqu’il s’agit de personnes connues et pour les victimes c’est un parcours qui est très difficile à assumer », a-t-elle dit.

L’artiste a trouvé le résultat très triste, mais a affirmé que le « jugement était à cheval sur les principes de justice qui existent actuellement. « Je trouve que c’est d’une grande tristesse. Cela dit, j’ai beaucoup apprécié le message d’Anick Charette qui a dit aux victimes de continuer de dénoncer », a-t-elle ajouté.

Comme l’a fait Anick Charette, Nathalie Simard a rappelé aux victimes l’importance de dénoncer leur agresseur. Elle a beaucoup aimé que la victime véhicule ce message. Malgré tout, l’interprète de Lui avoue que système de justice a un peu évolué.

Elle voit d’un bon œil le désir de vouloir créer un tribunal spécialisé en violence sexuelle. La chanteuse note toutefois que « l’agression sexuelle est l’un des crimes les plus difficiles à prouver devant les tribunaux ». « Moi j’ai envie de lancer un message aux victimes qui vivent, qui ont vécu ou qui vont vivre, parce que n’arrêtera pas du jour au lendemain des agressions sexuelles. Il faut dénoncer à l’instant même », a-t-elle rappelé.

Source : Monde de stars