La chanteuse Nathalie Simard était dans les studios de QUB Radio à l’émission Devine qui vient souper ? animée par Sophie Durocher et Richard Martineau.

Inévitablement, l’artiste a été questionnée sur les agressions sexuelles dont elle a été victime de la part de Guy Cloutier. Durant l’entrevue, les deux animateurs se sont demandé pourquoi le nom de Guy Cloutier n’avait pas été mentionné lors d’un article paru dans un quotidien.

La chanteuse a expliqué que Guy Cloutier avait encore beaucoup de pouvoir et « qu’il était encore protégé ». Jeannette Bertrand, qui était à ses côtés, a ajouté que même s’il n’était plus là, « c’est un homme qui a eu un grand grand pouvoir ».

La chanteuse est revenue sur le mouvement #Metoo qui, selon elle, lui a permis de se libérer. Elle a avoué que sa dénonciation et les conférences qu’elle a données ont aidé beaucoup de gens. « C’est bien beau de se promener avec des robes à paillettes et tout ça, mais il y a autre chose que ça dans la vie », a-t-elle ajouté.

Récemment, l’artiste fêtait ses 50 ans et elle avait l’impression d’être devenue une nouvelle Nathalie. « Je suis nouvellement quinquagénaire, j’en suis très fière. Effectivement, on a affaire à une nouvelle Nathalie. Je resterais toujours la même, sauf que la Nathalie d’aujourd’hui est beaucoup moins naïve que celle du passé. Aujourd’hui, elle ose reprendre sa place », avait-elle déclaré à notre collègue Frédéric Lebeuf.

Sources : QUB Radio, Journal de Montréal