Le 28 janvier dernier, Musicor dévoilait l’album Nos retrouvailles. Cette compilation est un hommage au parcours des finalistes des cinq premières éditions de Star Académie.

Troisième entrevue : Sophie Pelletier interprétant Tue-Moi (de Dan Bigras).

Peux-tu me dire rapidement ce qui s’est passé depuis Star Académie (2012) ?

« Il s’est passé plusieurs choses, dont deux albums : le premier, Le désert, la tempête, en 2015 avec une belle tournée de spectacles au Québec et le deuxième, Les météores, en 2017, avec une tournée de spectacles au Québec, en Ontario et en France. À travers tout ça, j’ai commencé un projet que je poursuis encore qui s’appelle Projet Victoire Musique. Il s’agit d’ateliers d’écriture de chansons avec des jeunes dans les écoles. Sinon, j’ai déjà eu une compagnie au nom de UniForce qui faisait de la production. Aujourd’hui j’en ai une nouvelle, Joseph Musique, avec laquelle j’ai sorti mon dernier EP Bye Bye en janvier 2020 et mon nouvel extrait La Rivière. Je suis donc encore auto-productrice de mon matériel. »

Pourrais-tu me parler un peu plus de ta nouvelle chanson La Rivière ?

« Je retourne aux sources avec celle-ci. Dans ma carrière, je suis passée par le folk, le pop, le rock et l’électro et j’ai choisi de revenir avec des influences un peu plus rock/folk pour cette chanson-là. Elle représente bien le style de mon prochain EP, qui sortira à l’automne prochain. La Rivière est une pièce autobiographique qui parle de mon départ de Rivière-Ouelle quand j’étais adolescente et de mes nombreux retours et nouveaux départs de là-bas. Elle parle également de ma famille éclatée, de comment j’y ai fait face pendant toutes ces années et de comment je répare cela encore aujourd’hui. Tout cela a laissé ses traces sur la personne que je suis. L’extrait a été co-écrit avec l’auteure et artiste Amylie et réalisé par Gautier Marinof, avec qui j’avais travaillé pour mon dernier EP. »

Quand tu penses à ton parcours, qu’est-ce qui te rend le plus fier ?

« Le fait que je sois restée moi-même à travers toutes ces années. Je pense que mon authenticité paraît dans la façon dont je veux faire mon travail. C’est entre autres pour cette raison que je suis propriétaire de compagnies de production et que je produis mes trucs moi-même. Je suis fière de ma persévérance, de mon adaptation et de ma façon de réussir à être heureuse de faire ce métier-là en toute liberté. »

À l’opposé, qu’est-ce qui a été le plus difficile depuis ta sortie de Star Académie ?

« Ce sont les montagnes russes d’émotions. Même si je savais que Star Académie ne représentait pas la vie réelle, j’ai vécu de grandes déceptions après cette merveilleuse expérience ; des promesses qui n’ont pas été tenues et des gens qui m’ont beaucoup déçu. J’ai trouvé difficile d’être laissée à moi-même après m’être fait annoncer que certaines choses arriveraient, alors que finalement, non. »

Qu’est-ce que la chanson Tue-moi de Dan Bigras, que tu interprètes sur Nos retrouvailles, représente pour toi ?

« Elle représente le moment le plus marquant de mon passage à Star Académie. Au premier gala, personne n’était certain d’entrer dans l’Académie, donc on devait tous préparer une chanson, au cas où nous serions mis en danger. J’avais décidé de composer une chanson, mais une personne de la production m’a indiqué que c’était une mauvaise idée, car le public ne vote généralement pas pour ce type de chansons. J’ai alors dû changer mes plans et j’ai travaillé avec Gregory Charles sur une version de Tue-Moi, dans laquelle ma voix était mise en valeur. La veille du spectacle, alors que tous les chanteurs avaient pratiqué leur pièce à de nombreuses répétitions, moi, je me retrouvais parmi eux et j’interprétais ma chanson pour la première fois. Au moment de la pratique, lorsque je suis entrée sur scène, j’ai vu des grands noms de la musique entrer dans le studio pour aller s’asseoir dans la salle devant moi : Gilles Vigneault, Ginette Reno et Jean-Pierre Ferland. J’ai fermé les yeux et j’ai tout donné. Quelque chose de spécial s’est passé à ce moment-là. À la fin, tous les Académiciens ont d’ailleurs crié pour me féliciter. Je n’ai ensuite jamais été mise en danger tout au long de l’aventure et j’ai gardé cette pièce jusqu’à la fin, avec laquelle j’ai aussi gagné la finale des filles. Elle veut donc tout dire pour moi. »

Qu’est-ce qui s’en vient pour toi professionnellement en 2021 ?

« Je continue les ateliers du Projet Victoire Musique, qui commencent à reprendre dans les écoles. Sinon, je suis présentement en écriture pour du nouveau matériel qui devrait sortir à l’automne prochain. Je suis également aux études à temps plein . Je suis pas mal occupée.»

Crédit photo : Saint-Aubin
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Cover-Star-Academie-Nos-retrouvailles-1024x1024.jpg.
Pochette de l’album « Nos retrouvailles »

Crédit de la photo principale : Saint-Aubin