Jean Pagé a été probablement un des meilleurs journalistes sportifs au Québec, sinon le meilleur. Toutefois, depuis qu’il est atteint d’un cancer, il a dû mettre ses activités professionnelles de côté et s’occuper de sa santé.

On apprenait en juin dernier dans le Journal de Montréal que Pagé « ne vaincrait pas le cancer » et qu’il voulait « passer les derniers mois de sa vie » dans sa maison de Morin-Heights.

Voilà que le magazine Échos Vedettes nous apprend qu’il n’est plus aux soins palliatifs, mais bien de retour à la maison. « Présentement, on voit ce que c’est qu’être des proches aidants, parce que l’évolution de la maladie est lente. Ça nous donne le temps de vivre encore des moments ensemble, de nous parler, de nous dire au revoir. Sa conjointe, Brigitte Bélanger, est très présente pour lui. J’ai beaucoup d’admiration pour les gens qui prennent soin d’un proche malade. Tant qu’on ne le vit pas, on ne peut pas avoir la mesure de ce que ça représente », a expliqué sa fille Isabelle Pagé.

Elle a également affirmé que sa médication est très bien contrôlée pour s’assurer qu’il « est le plus lucide possible » et que son père était très fort. « Son choix, c’est de s’accrocher, et on est là pour l’épauler. Et là, même si on vit un jour à la fois, on fait des plans pour Noël », a-t-elle ajouté.

On souhaite toute de même de passer un beau temps des fêtes en famille.