Le comédien Patrice Godin était un des invités de l’émission Tout le monde en parle diffusée sur les ondes de Radio-Canada hier. En plus de parler de son personnage de Yanick Dubeau dans District 31, il est revenu son sport préféré le marathon et sur ses anciennes mauvaises habitudes.

En effet, Godin a décidé de se prendre en main pour régler ses problèmes d’anxiété et de cigarette. Et c’est avec le marathon qu’il est parvenu à retrouver de saines habitudes de vie. « Où j’ai changé beaucoup, c’est la cigarette. […] Avec l’arrivée de mes enfants et aussi au début de la trentaine, j’ai fait de grosses crises de panique que je ne comprenais pas. Je ne savais pas d’où elles venaient », a-t-il confié à Guy A. Lepage.

Godin a expliqué qu’il a eu la peur de faire une crise cardiaque. « J’avais peur de mourir carrément. Ça devient la peur d’avoir peur. Je me suis dit : “qu’est-ce qui est mieux : mourir assis sur mon divan à ne rien faire ou je meurs à courir dans le bois ?” »

Au début de l’entrevue, le comédien est revenu sur son rôle de Yanick Dubeau dans District 31. Il a raconté avoir eu beaucoup de difficulté à tourner les scènes en lien avec le meurtre de Charlène Baribeau. « Où j’ai été le plus troublé, c’est quand j’ai tourné la semaine où je préparais le meurtre de Charlène […] Je suis papa de trois filles, et on s’entend, j’espère qu’elles ne croiseront jamais quelqu’un de cette trempe-là, ou même moins mauvais ».

Celui qui joue également dans Une autre histoire a admis qu’il se réveillait la nuit et qu’il prenait son personnage très au sérieux. « Mais en général, je réussis très bien à me sortir de mes personnages à la maison », a-t-il précisé.

Pour écouter l’entrevue, c’est ICI.