L’excellent comédien Patrice Godin était dans les studios de l’émission Gravel le matin diffusée sur les ondes de la radio de Radio-Canada.

Lors de l’épisode de vendredi, la saga concernant Yannick Dubeau, ce sergent-détective qui s’est avéré être un psychopathe, s’était enfin terminée. Il faut dire que les téléspectateurs étaient impatients que Dubeau se fasse prendre au collet.

 Le comédien a été surpris de voir que tant de gens détestaient son personnage. « Un rôle qui fait autant jaser en bien et en mal, ce n’est pas quelque chose qui arrive souvent pour un acteur. Je suis super content de faire ça, je n’ai jamais joué un méchant aussi méchant », a-t-il confié au micro d’Alain Gravel.

Selon Godin, même si Dubeau s’est fait coincer par ses collègues et que ces derniers ont découvert qu’il cachait Amélie Bérubé (Charlotte Legault) dans son sous-sol, ce n’est pas terminé pour lui.

« Il n’a pas dit son dernier mot, Yanick, parce qu’il sait beaucoup de choses. C’est très complexe, et une boîte de verre va s’ouvrir », a-t-il raconté sans donner plus de détails.

Le comédien a admis que la scène du meurtre de Charlène Baribeau (Sophie Desmarais) l’avait beaucoup perturbé. « […] j’ai fait de l’insomnie ; ça me troublait parce que j’étais habité par ça », a-t-il souligné.

District 31 ce soir dès 19 h.