En juillet, le chanteur Patrick Norman apprenait une excellente nouvelle. Il allait devenir grand-père pour la première fois. Il avait révélé l’information dans les pages du magazine 7 Jours.

Voilà que l’artiste a donné une entrevue à La Semaine dans laquelle il annonçait, d’une certaine façon, vouloir accrocher sa guitare après sa tournée d’adieu. Le chanteur a expliqué que, bien qu’il faisait le plus beau métier du monde, il souhaitait passer à autre chose.

« Dans les accalmies de cette série de spectacles, ça va peut-être me tenter de voyager ou de faire autre chose ? Je suis comblé par la vie et je suis en amour », a-t-il confié.

L’interprète de Quand on est en amour a indiqué que l’idée d’une dernière tournée lui avait déjà trotté dans la tête. « Je me suis aperçu que j’avais déjà songé, mais que j’avais repoussé cette idée. Je ne me sentais pas rendu, mais par la force des choses et à cause de la douleur, j’en suis là », a-t-il indiqué.

L’artiste est revenu sur le décès de sa mère le 2 avril dernier à 101 ans. Il a affirmé qu’il avait beaucoup de difficulté à chanter son succès Perce-neige, car cette chanson lui fait penser à sa maman.

« Elle est décédée le 2 avril. Elle a attendu le lendemain de son anniversaire pour s’en aller. Depuis, je n’ai jamais réussi à la chanter sans pleurer. D’ailleurs, Nathalie, ma conjointe, qui m’accompagne sur scène, sait que si je lui fais signe, cela veut dire qu’elle doit m’aider à la finir. Je n’ai pas encore réussi à la chanteur au complet en solo ».