Hier, on apprenait que l’humoriste Philippe Bond faisait face à des accusations concernant l’alcool au volant. Selon le Journal de Montréal (JdeM), l’humoriste avait dépassé la limite d’alcool au volant permise.




Selon le JdeM, l’événement « serait survenu à Rivière-du-Loup, le mars ». Dans une dénonciation datée du 5 avril, on peut lire que Bond a eu « une alcoolémie égale ou supérieure à 80 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang, dans les deux heures suivant le moment où il a cessé de conduire un moyen de transport ».

Le 26 mars, l’humoriste faisait un spectacle à La Pocatière et le 1er avril à Moncton.

Le dossier « sera appelé au palais de justice de Rivière-du-Loup lundi prochain », peut-on lire dans le JdeM.