Le comédien Pier-Luc Funk, qu’on peut voir dans l’émission Sans rancune sur TVA, était de passage dans les studios de Dans les médias animée par Marie-Louise Arsenault sur Télé-Québec. Ce dernier a dénoncé l’hypocrisie du milieu concernant l’histoire de Maripier Morin !

En effet, l’animatrice lui a demandé ce qu’il pensait de la vague de dénonciation qui a eu lieu l’été dernier et évidemment tout ce qui concernant l’affaire Maripier Morin. Même s’il affirme que c’est un privilège « avoir sa place dans l’œil du public », Funk a toutefois rappelé avec justesse que ça peut parfois revenir contre la personne et qu’elle peut même perdre sa place.

À savoir ce qu’il pense du milieu après que l’ancienne beauté du Banquier ait perdu la totalité de ses contrats, le jeune homme a livré le fond de sa pensée. « C’est la même personne, mais les gens ne la voient pas de la même façon. Dans ce mouvement-là il y a eu beaucoup d’hypocrisie, je trouve, de la part des équipes autour. Il y a eu un : “Ah, on est derrière toi!”, mais quand telles actions sortent, là tout le monde s’en va. Mais il y a beaucoup de gens qui étaient au courant de toutes ces histoires-là et qui ne se sont pas retirés avant. C’est juste quand c’est sorti dans l’œil public que les gens se sont retirés ».

Selon lui, les gens n’ont pas été honnêtes et ils auraient dû soutenir Maripier Morin jusqu’au bout plutôt que de la laisser tomber. Il a toutefois répété que certaines personnes n’étaient pas nécessairement au courant des agissements de Maripier Morin.

Puisque c’était une de ses amies, malgré qu’ils se soient perdus de vue dans les derniers moments, le comédien a affirmé qu’il avait rester en contact avec l’ancienne participante d’Occupation Double en lui envoyant des textos et en la soutenant un peu durant la crise.