Avant que Gildor Roy et Sarah-Jeanne Labrosse soulèvent trois trophées lors de la Soirée Artis le dimanche 12 mai, le traditionnel tapis rouge a pris place devant le Théâtre Denise-Pelletier. Voici des entrevues réalisées lors de l’événement ainsi qu’un entretien avec la nouvelle mouture de Passe-Partout quelques minutes plus tard.

Rafaëlle Roy/Tapis rouge

Quels étaient tes sentiments de te retrouver en finale de La Voix ?

Je suis tellement contente et reconnaissante de m’être rendue aussi loin. Au départ, je ne m’attendais pas à me rendre en préauditions. C’est plus grand que nature, c’est ça qui est vraiment fou. Je suis reconnaissante de tout ce qu’on m’a appris tout au long de cette aventure.

Est-ce que tu voudrais nous parler de la belle complicité avec Rick Pagano ?

On s’aime tellement depuis le début ; autant comme humain qu’en tant qu’artiste. On chante bien ensemble, nos voix se marient. Quand on chante ensemble, il y a une connexion inévitable. Tout le monde le voit, on le ressent aussi. On s’aime d’amour, c’est comme mon frère.

Est-ce qu’il pourrait avoir un duo musical entre vous deux ?

Absolument. Professionnellement parlant, on va continuer à vivre des choses ensemble pour très longtemps.

Colin Moore/Tapis rouge

Quels étaient tes sentiments de te retrouver en finale de La Voix ?

J’étais surpris de me retrouver en finale parce que Jacques Comeau était vraiment populaire. C’était sûr que je ne pensais pas gagner contre lui en quart de finale, mais je suis content. Quand tu te rends en finale, tu n’as pas le choix d’être 100 % dedans. Toutefois, je suis bien content d’être deuxième.

En plus, tu as eu beaucoup de votes du public en finale…

J’ai eu beaucoup de votes du public et j’ai beaucoup de spectacles à venir. Je suis en mode de tournée maintenant, je commence à booker des dates de spectacles. Je compte faire un album et une grosse tournée.

Quand est-ce que l’album sortirait environ ?

Je vais essayer de le faire d’ici la fin d’août, mais ça ne sortirait pas avant le début de l’année prochaine.

Vincent-Guillaume Otis/Nominé

Comment te sens-tu d’être encore présent dans le cœur des gens ?

Je suis très content, je suis très honoré. Cette année, je suis particulièrement content parce que je suis avec mon ami Michel Charrette. Je travaille beaucoup avec lui dans District 31 ; on joue toutes les scènes ensemble. Je ne serais pas en nomination si ce n’avait pas été de lui et du travail que je fais avec lui. C’est sa première nomination. Il aurait dû l’être bien avant ça, mais il fait partie de ses vrais acteurs qui s’investissent dans leurs personnages.

Qu’est-ce qui s’en vient pour District 31 à l’automne ?

On ne sait rien. Tout ce que je sais, c’est qu’on va commencer le tournage le 5 août. J’ai vu Luc Dionne, il se repose. La poussière retombe et on va repartir l’écriture.

Mélissa Désormeaux-Poulin/Nominée

Tu viens de commencer le tournage de Ruptures, tu dois être contente…

Tellement ! Je suis vraiment contente de retrouver cette distribution que j’aime tellement. De retrouver ce personnage aussi fort, je suis tellement heureuse.

Qu’est-ce qui s’en vient pour Ruptures à l’automne ?

Il va y avoir un gros changement dans la vie d’Ariane, ça va tout changer sa perspective de la vie. Les nouveaux cas sont vraiment intéressants. Chaque année, on se renouvelle. Je te dirais que la cinquième année, elle va être surprenante autant qu’elle était pour la quatrième.

Passe-Partout/Tapis rouge

Parlez-moi du succès connu par Passe-Partout ainsi que de votre retour à l’automne ?

Gabrielle Fontaine : En fait, c’est une belle chance et un beau privilège. C’est d’autant plus qu’on ne savait pas quelle serait la réaction. On s’attendait à quelque chose qui allait être très mitigé ; on avait un peu peur de se faire recevoir avec une brique et un fanal. Finalement, la réaction est tellement positive que c’est juste du bonheur. Pour la saison 2, ça nous soulage, on a hâte et ça change tout.

Élodie Grenier : La saison 2, c’est que du plaisir et on retrouve nos personnages. C’est sûr que durant la saison 1, c’était nouveau pour nous aussi. On cherchait notre place à travers de ça. On se posait beaucoup de questions à propos de nos personnages. La saison 2, on voit que ça marche et on ne fait que continuer ce qu’on a amorcé avec encore plus de plaisir.

Jean-François Pronovost : C’est pareil comme quand on jouait dans un carré de sable quand on était enfant. [..] C’est important pour les enfants en bas âge de revoir le même matériel pour qu’ils puissent bien développer le côté plus éducatif de l’émission.

Catherine-Anne Toupin/Nominée

Qu’est-ce qui s’en vient pour Boomerang à l’automne ?

Dans cette cinquième saison, les parents de Karine et Patrick s’affrontent. Donc, on a les deux équipes de parents qui se picossent beaucoup. Karine et Patrick viennent d’avoir un bébé, on s’habitue à la vie de famille et à un nouveau-né.

Camille Felton/Tapis rouge

La dérape sera de retour pour une nouvelle saison, tu dois être contente…

Je suis tellement contente. Il va se passer beaucoup de choses, il va avoir des complications dans la vie familiale de Julia. Il va avoir beaucoup plus de courses automobiles que dans la deuxième saison, on va parler de la Formule Matra. D’ailleurs, je vais en conduire et j’ai tellement hâte. Il va y avoir plusieurs bouleversements dans la vie de personnages qu’on a moins vus dans la saison 1 et 2 comme Kevin (Simon Pigeon).

Ludivine Reding/Tapis rouge

La dérape sera de retour pour une nouvelle saison, tu dois être contente…

Oui, c’est très cool. Je ne sais pas encore ce qui va se passer, mais je suis vraiment contente.

Comme le public demande davantage de nouveaux visages à la Soirée Artis, quelle serait votre solution pour y parvenir ?

Il faut juste faire confiance à de nouvelles personnes pour de nouveaux projets. Comme moi, on m’a fait confiance pour Fugueuse. Je pense que c’est d’y aller avec le talent et qui est la meilleure personne pour le rôle.

*Malheureusement, elle ne pouvait pas nous parler de la deuxième saison de Fugueuse. *

Pascal Morrissette/Nominé

Juste pour Ados vient d’annoncer son retour pour une quatrième édition le 21 juillet…

Le show est quasiment monté à 90 % et on fait des « pas game » à des artistes connus. Par exemple, tu n’es pas game de faire une version funky de ta chanson. Ludovick Bourgeois et Mariana Mazza seront là. C’est une grosse année pour nous, on aura une coche de plus sérieuse. On a mis, un peu plus, de moyens cette année. Juste pour rire a ouvert les valves, ça va être écœurant. Ça va être aussi drôle, mais on est encore mieux organisé que les autres années. Ça va être encore gratuit, il ne faut pas manquer ça. C’est le manque de l’année de ne pas venir.

Jean-Marie Lapointe/Nominé

Est-ce que tu voudrais nous présenter ta nouvelle série Fin de mois sur Moi & Cie

On parle des gens qui vivent sous le seuil de pauvreté. Justement, les gens ont plus de difficulté à se rendre à la fin du mois. Ce sont des gens serrés financièrement qui ne sont peut-être pas riches sur le plan financier, mais ils sont très riches au niveau du cœur. On veut les faire paraitre sous un jour inspirant, bien que financièrement c’est difficile pour eux. C’est un autre visage à la pauvreté qu’on voulait montrer à la suite de l’émission qu’on a fait durant deux ans sur l’itinérance face à la rue.

Denis Lévesque/Nominé

Comme le public demande davantage de nouveaux visages à la Soirée Artis, quelle serait votre solution pour y parvenir ?

Je pense que c’est difficile de changer quoi que ce soit. Au contraire des Gémeaux et de l’ADISQ, c’est vraiment le public et tu ne peux pas lui dire de voter d’une telle façon au lieu d’une autre. Je ne me sens pas coupable que les gens m’ont mis en nomination et je ne me sentirais pas coupable de gagner. C’est sûr que c’est agréable d’avoir une variété. Ça fait 12 ans que je suis là, j’ai été 12 fois en nomination et j’ai gagné 6 fois. Quand tu gagnes plus souvent, les gens pensent que tu gagnes tout le temps. Ce qui n’est pas nécessairement vrai. Il y a des années où Guylaine Tremblay ne gagne pas même si on pense qu’elle gagne tout le temps.

Karine Vanasse/Nominée

Comme tu es une femme très occupée, quels sont tes projets actuels ?

Je viens de finir le tournage de la saison 4 de Cardinal. Ça m’a gardé assez loin de mon petit garçon pendant un bout de temps. Donc là, je reviens ici.

Il n’y a pas de projets sur la table en cinéma actuellement ?

Je suis beaucoup en période de développement au cinéma et en télévision, mais des choses qui me passionnent avec des gens que j’ai vraiment hâte de travailler.

André Robitaille/Nominé

Quels sont tes sentiments à la suite du retrait d’Entrée principale ?

C’est malheureux, mais on a quand même eu six années extraordinaires. 900 émissions, une belle équipe et de bons amis. Malheureusement, on n’est plus en ondes. C’est le choix du diffuseur ; on passe à autre chose. C’est ça notre métier.

Julie Bélanger/Nominée

Comme le public demande davantage de nouveaux visages à la Soirée Artis, quelle serait votre solution pour y parvenir ?

Comme les immortels aux Gémeaux… Quand tu as gagné un certain nombre de fois, tu fais partie des immortels. Pourquoi pas ? Juste de recevoir cette nomination, c’est un cadeau. Ultimement, c’est le public qui décide. Je pense que le public ne se trompe jamais, il y va avec son cœur.