On apprenait récemment que l’ancien roi de V a été accusé de harcèlement criminel, d’agression sexuelle et de séquestration. Voilà que la présumée victime s’est confié au journal La Presse pour demander l’aide des gens.

L’homme identifié par les initiales D.D. a expliqué qu’il désirait poursuivre l’ex-animateur au civil. Pour cela, il a voulu lancer une campagne de financement par le site GoFundMe. Son objectif est de ramasser 5000 dollars.

« Le plaignant indique qu’il a déjà trouvé un avocat. Ce dernier lui a offert de prendre la cause « à forfait », c’est-à-dire qu’il prélèvera une partie de la somme qui sera remise au plaignant dans l’éventualité où Éric Salvail serait condamné à lui verser une somme en compensation des torts subis », peut-on lire dans La Presse.

Il a déclaré : « Je suis le fameux D.D.  Bien que la poursuite criminelle que je souhaite pour éviter qu’il ne fasse plus aucune victime, ici ou ailleurs, soit ma priorité numéro un, cela ne réparera en rien les préjudices que j’ai subis et subis toujours. Mais je n’ai pas les fonds nécessaires pour entreprendre une action au civil qui serait le seul moyen d’obtenir justice pour moi-même et ainsi réparer une partie de mon être qui se trouve en lambeaux. Je suis prêt à prendre les coups pour protéger la société d’un agresseur. Êtes-vous prêt à m’aider pour que je trouve aussi justice pour moi-même ? Merci d’avoir pris le temps de me lire ».

La Presse a tenté d’avoir plus de détails sur les faits survenus en 1993, mais le principal intéressé n’a pas souhaité revenir sur l’affaire. Il a toutefois mentionné que les faits reprochés ont été posés lorsque Salvail travaillait à Radio-Canada.

Éric Salvail n’a pas encore commenté les faits dont il est accusé.

Source : La Presse