L’humoriste Rachid Badouri a appris une bien mauvaise nouvelle en fin de journée. Son gérant des 13 dernières années, Steve Rasier, a décidé de mettre un terme à leur relation professionnelle en raison d’un reportage publié dans Le Journal de Montréal.

Celui qui est également pasteur de l’église Parole qui libère (PLB) a préféré tirer un trait sur sa carrière d’imprésario pour ne pas causer de préjudices à celle de l’humoriste.

« Par respect pour l’homme avec lequel j’ai bâti depuis tant d’années des liens professionnels et d’amitié, et considérant que ces allégations ne le concernent d’aucune façon, c’est à regret que je me retire afin de ne pas porter ombrage à la carrière remarquable de cet artiste hors-norme aux talents multiples », a-t-il expliqué sur son compte Facebook.

L’ex-gérant a souhaité également « combattre publiquement les allégations qui mettent en doute mon intégrité et mes convictions chrétiennes ».

Rachid Badouri a lui aussi fait une mise au point concernant la perte de son ancien agent.

Voici ce qu’il avait à dire sur son compte Facebook officiel :