Les accusations d’agression sexuelle par Guy Cloutier sur Nathalie Simard avaient causé une onde de choc au Québec en 2004. De nos jours, on en parle encore !

Il faut dire que la chanteuse Nathalie Simard en a fait son cheval de bataille depuis. Quand les vagues de dénonciations ont déferlé au Québec, l’artiste a été sur toute les tribunes pour conter son histoire, mais également prendre la défense des victimes.

Elle avait déclaré en 2019 à Devine qui vient dîner présentée sur QUB Radio que Guy Cloutier avait encore « beaucoup de pouvoir » et était « encore protégé ». Si l’interprète de La danse des canards s’ouvre sur le sujet, son frère est plutôt discret sur la relation qu’il a eue avec son ancien imprésario.

Il s’est toutefois ouvert pour une rare fois dans une entrevue avec Le Journal de Montréal. Le comédien a déclaré qu’il « n’avait pas envie de fouiller dans la litière à chat ». « Ça ne me tente pas », a-t-il lancé au JdeM.

Il a par la suite fait référence à ce sujet difficile en faisant un lien avec la résilience de sa mère, aujourd’hui décédé. « Ma mère a eu des moments très tough dans sa vie. Elle a toujours été une survivante. Avant que l’informatique arrive dans nos vies, elle avait déjà un bouton Delete sur son clavier. Je ne voulais pas traîner tout ce que j’ai vécu et qui était néfaste comme un boulet pour que ça m’empêche d’avancer et que ça envenime la vie de mes enfants ».

Le nouveau grand-père a cependant indiqué que l’ancien gérant avait bien commencé sa carrière avec lui et Nathalie, mais qu’il a fait de mauvais choix. « C’est tout ce que je peux dire là-dessus », a-t-il confié.