Le chanteur Ryan Kennedy, qui obtient un joli succès avec la version française de Morin-Heights, a vu son passage à The Voice se terminer.

L’artiste a franchi la deuxième étape, soit les auditions finales, qui ressemblent aux duels de la version québécoise. Sur la même scène, il y a trois participants qui chantent chacun leur pièce. Le coach en choisit un parmi les trois.

Dans une entrevue accordée au Journal de Montréal, l’ancien participant de La Voix a expliqué qu’il y a eu mésentente entre lui et sa coach Zazie au sujet de la prononciation de certains mots de la chanson.

« Les Français prononcent “je reviendrais” plutôt que “je reviendrai”, et “hiver-e” plutôt qu’hiver. On s’est un peu obstiné là-dessus. C’est certain qu’ils ont une façon de chanter qui est un peu différente », a-t-il expliqué au quotidien montréalais. Toutefois, il est difficile de savoir si c’est la raison principale pour laquelle il n’a pas poursuivi l’aventure.

Le jeune homme a avoué que ses visites chez nos cousins français ont été une expérience enrichissante et qu’il ne regrette rien de son passage à The Voice.





Source : Journal de Montréal