Si vous avez écouté La Voix 7, vous avez surement vu passer Samantha Neves (celle que Charles Lafortune s’était amusé à retracer toutes les connexions avec le chiffre 7). Après s’être rendue en demi-finale dans l’équipe de Lara Fabian en compagnie de la future gagnante (Geneviève Jodoin), Samantha propose un premier extrait (intitulée Failles) en route vers un premier EP prévu au courant de la prochaine année.

« Ce que je voulais, c’est que ça sonne dans le style pop urbain à la Sia et à Lana Del Ray. Je voulais aussi qu’on entende mon grain particulier, c’est quelque chose que peu d’artistes ont. J’avais vraiment une idée en tête, je voulais que ce soit différent de ce que les gens avaient entendu à La Voix, soient des chansons à voix », s’est-elle exclamée d’entrée de jeu à propos de son premier extrait.

Pour la composition et la réalisation de Failles, Samantha Neves a fait confiance à une équipe chevronnée (Frédérick Baron, Marianne Cossette-Bacon et John Nathaniel) qui ont transformé ses histoires en une jolie mélodie. « C’est beau de voir que mes mots sont transformés en chanson, c’est quelque chose qui se rapproche de mes sentiments. Ça me rend fière de voir que j’ai été capable de trouver ma couleur et que j’ai été capable de la définir. J’ai envoyé des textes pour qu’ils puissent s’imprégner de comment j’étais dans cette situation. J’ai eu le goût de partager mon histoire avec eux pour qu’ils comprennent exactement ce que je voulais. Quand ils ont écrit la chanson, je voulais que celle-ci soit très careful; c’est-à-dire que je ne voulais pas que la personne toxique dans cette relation se sente invulnérable. »

Questionnée à savoir si elle envisage, un jour, être une auteure-compositrice-interprète, elle a avoué qu’elle ne sait pas encore comment écrire une chanson. Toutefois, ce n’est pas l’envie qui manque. « J’aimerais pousser de l’avant la composition, mais je ne sais pas jusqu’à quel point. C’est quelque chose que je dois apprendre, c’est la base d’une chanson. Pour ce qui est des instruments, c’est sûr que non. Pour ce qui est d’écrire, je suis partante. »

« Chaque mot et chaque mélodie sont importantes, pour moi. Comme chaque note veut dire une émotion, je me verrais mal de jouer un instrument. Pour moi, ça me déstabiliserai. Donc, je ne pourrais pas faire ça pour l’instant. C’est ma voix qui porte selon mes émotions, c’est ma voix qui fait le travail », s’est exclamée celle qui jouera, probablement plus souvent de la guitare dans son sous-sol que sur une scène.

Si vous voulez en entendre plus, elle sortira un EP  

Sur son premier EP à paraître dans la prochaine année, Samantha pourra compter sur une équipe redoutable de collaborateurs (Laurence Nerbonne, Alexandre Désilets et AMÉ). Comme le coronavirus frappe tout sur son passage, elle a confié qu’elle n’a pas encore eu la chance de discuter avec eux. Toutefois, elle est particulièrement flattée de les avoir. « J’avais déjà rencontré Alexandre Désilets à la Place des Arts pour un concours, j’admire son talent. De pouvoir travailler avec cette personne-là ainsi qu’avec Laurence Nerbornne et AMÉ qui font de très belles chansons et des choses qui sont vraiment au goût du jour, c’est un énorme cadeau. »

Si son premier extrait est différent de ce qu’elle a fait à ce jour, ça ne sera pas la seule chanson travaillée dans cette optique. Sur son EP à paraître, on pourra retrouver une chanson anglophone qui nous fera vivre plein d’émotions. « La chanson à voix est quelque chose qui fait partie de moi depuis que je suis très jeune. Je voulais juste que ma proposition soit diversifiée et qu’elle démontre chaque parcelle de ma personnalité musicale. »

Un retour sur son passage à La Voix

Positif | La confiance : « C’était une expérience sur ma personne (un travail personnel) et sur ma confiance aussi. Si j’étais là, c’est que j’avais un talent et une belle personnalité. »

Négatif | Le méga trou à la fin de l’aventure : « On vit pendant un an autour de La Voix, on vit quand même un grand rêve. Toute l’équipe de réalisation et de production, ce sont des gens très talentueux. D’avoir cette qualité de son et qualité de technicien, ce n’est pas quelque chose qu’on a à tous les jours. Du jour au lendemain, tu te réveilles et il n’y a plus rien, c’est sûr que ça fait un méga trou. Tu te demandes ce qui va se passer, ça va être quoi la suite et comment trouver les bonnes personnes pour réaliser les projets que tu as en tête. Après un an dans quelque chose d’aussi intense, c’est quand même assez difficile. Il faut reprendre le dessus et se poser plusieurs questions sur ce qu’on veut. »

Le premier extrait de Samantha Neves, intitulée Failles, sera offert sur toutes les plateformes de téléchargement dès le vendredi 3 avril.