Depuis la présentation du documentaire Autiste, bientôt majeur, le couple formé de Sophie Prégent et de Charles Lafortune ont accordé plusieurs entrevues au sujet de son fils Mathis.

Dans un entretien qu’elle a donné à Marie-Claude Barrette à l’émission Deux filles le matin, la comédienne a révélé quelque chose qu’elle n’avait jamais dit.

Lorsque l’animatrice lui a demandé comment elle s’était sentie la première fois qu’elle a eu dans ses bras Mathis, Sophie Prégent a été envahie par l’émotion et a déclaré :

« Je vais te dire quelque chose que je n’ai jamais dit. Quand mon fils est venu au monde, je l’ai regardé et j’ai dit à ma belle-mère qu’il y avait quelque chose… Je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça. Je n’ai aucune idée. Je n’ai plus jamais redit ça après tant que je n’ai pas eu le diagnostic. Elle m’a demandé pourquoi je disais ça et me disais que je ne devais pas dire ça. Je me suis fait dire que c’était parce que j’étais fatiguée et que je venais d’accoucher. Et j’ai oublié que j’avais dit ça jusqu’à des années plus tard. Je me sentais quasiment coupable d’avoir dit ça, c’est comme si je l’avais télégraphié, je ne sais pas trop comment dire ça. Ce n’était pas possible dire une affaire de même. Et j’ai oublié ça, j’ai considéré qu’il était tout à fait normal, mon fils. Et même que moi j’étais un peu plus dans le déni que Charles jusqu’au moment du diagnostic. »

Elle a rappelé que sa progéniture a eu son diagnostic d’autisme à deux ans et demi.

L'enfant que tu attends, et l'enfants que tu as

Lorsque Sophie Prégent a vu son fils Mathis pour la première fois, elle s'est tournée vers sa belle-mère et a dit "Y a quelque chose.". "Il y a l'enfant que tu attends, et il y a l'enfant que tu as."

Posted by Deux filles le matin on Tuesday, September 10, 2019

Source : Deux filles le matin, TVA