La comédienne Sophie Prégent était dans le chalet de La vraie nature en compagnie d’Alex Nevsky et de Cora Tsouflidou. Elle s’est ouverte sur la présence de son fils sur les réseaux sociaux.

Sophie Prégent a expliqué qu’elle et son chum, Charles Lafortune, ont eu des discussions à savoir s’ils devaient ou non exposer leur fils Mathis sur les réseaux sociaux. « On l’avait plus au début, surtout quand on a su pour lui. On s’est beaucoup posé la question », a-t-elle confié à l’animateur.

Celle qui interprète Dorice McQuaid dans Cheval-Serpent a mentionné que son fils n’était pas conscient de la popularité de ses parents. « Je ne voulais pas susciter la curiosité dans le public à cause de sa différence », a-t-elle précisé.

Jean-Philippe Dion lui a demandé si le fait de voir son fils dans les magazines et sur les réseaux sociaux n’était pas une bonne manière de rendre l’autisme moins tabou. « S’il n’y avait pas de caméra, je te dirais : “Est-ce que j’ai le droit d’être égoïste et de m’en sacrer de cela ?” », a indiqué celle qui ne se sent pas obligée d’être un exemple.

La comédienne a bien compris qu’elle et son mari étaient vus comme des modèles et qu’ils faisaient avancer la cause de l’autisme. « Maintenant, Mathis est plus grand alors je ne me bats plus avec cela. Il ne faut pas bouder son plaisir. Il y a quelque chose de très le fun à être près des gens ».

Elle a également mentionné être fière de susciter l’admiration des femmes de son âge.