Mercredi, les téléspectateurs ont pu visionner le documentaire Apprenti autisme de Louis T. Ensuite, Patricia Paquin, Guylaine Guay et Sophie Prégent étaient invitées aux Francs-tireurs pour parler de l’autisme.

La conjointe de Charles Lafortune, Sophie Prégent, s’est confiée avec émotions sur son fils Mathis, qui vit avec cette maladie. La comédienne a expliqué qu’elle faisait des petits deuils constants. Par exemple, elle va encore aux toilettes avec lui. « Il est quelque part entre trois ans et quatre ans… mais à 6 pieds 4 », a-t-elle indiqué.

La maman a expliqué que son quotidien était loin d’être poétique et que son fils était autiste 24 heures sur 24. Sans surprise, l’actrice a révélé qu’il y avait beaucoup de choses qu’elle ne racontait pas dans les médias, « car ça ne se conte pas ». « Je vis avec constamment. Il n’est pas autiste quatre heures par jour. Si j’en parle parfois, c’est la pointe de l’iceberg dont je vous parle », a-t-elle précisé.

Depuis quelques années, il y a un vent de changement relativement à cette maladie selon elle. Les gens sont davantage sensibilisés et les personnes atteintes d’autisme sont mieux acceptées dans la société.

 « On en parle plus, on sensibilise mieux les gens et moi je pense qu’à un moment donné, on va accepter volontiers que dans une société il y a des gens plus fragiles et il y a des gens plus forts et ça prend les gens plus forts pour aider les gens fragiles. Il y a quelque chose à assumer collectivement. »

Source : Monde de stars