Le comédien qui prendra les traits de René Angélil dans le film basé sur la vie de Céline Dion réalisé par Valérie Lemercier s’est dévoilé sur sa consommation d’alcool et de drogues.

Dans une entrevue accordée à Deux filles le matin et relayée par le Journal de Montréal, l’acteur a avoué qu’il a caché à ses enfants le fait qu’il n’était pas clean. Marcel a aussi mentionné qu’il gardait sur lui un petit calepin dans lequel il conservait tous ses mensonges.

« […] je m’étais trompé une fois, et il ne faut pas se tromper. Alors j’avais mon petit calepin avec tous mes mensonges d’écrits avec l’heure et la date », a-t-il livré.

Sylvain Marcel a expliqué qu’il a été dépendant en première de la cocaïne. Pour lui, cette drogue lui donnait l’impression d’être un meilleur acteur.

Après avoir atteint le fond du baril, le comédien a demandé l’aide de son gérant. « J’ai appelé mon agent et je lui ai dit : rentre-moi quelque part, n’importe où, barrez la porte et lancez la clé, je ne suis plus capable d’arrêter », a-t-il confié.

Ses premiers jours en thérapie ont été extrêmement difficiles et il a failli tout lâcher. Sa consommation était pour ne plus être gêné et maintenant il devait se mettre à nu. « « On m’a dit : « si tu ne descends pas, tu t’en vas. » C’était la pire affaire qui pouvait m’arriver. Si je sortais, j’étais fini ».

Le comédien ne touche plus à la drogue et à l’alcool depuis 9 ans. Nous lui levons notre chapeau pour le courage d’avoir affronté ses démons.

Source : Journal de Montréal