The Killers lanceront leur septième album studio, intitulé Pressure Machine, via Island Records le 13 août 2021. L’album a été coréalisé par le groupe, Shawn Everett, et Jonathan Rado (de Foxygen), qui avaient aussi travaillé ensemble sur l’album Imploding The Mirage de The Killers, qui a été encensé par la critique l’an dernier. 

Lorsque la pandémie de COVID-19 a interrompu la promotion et la tournée mondiale du majestueux album Imploding the Mirage, « tout a été paralysé », raconte le chanteur Brandon Flowers. « Et c’était la première fois depuis longtemps où j’étais confronté au silence. De ce silence est né ce disque, rempli de chansons qui auraient autrement été trop douces et donc enterrées par le vacarme habituel entourant The Killers. » En effet, pour la première fois depuis 2004, le rythme soutenu et la pression de faire partie d’un groupe mondialement célèbre qui enflamme les stades a disparu. Voici Pressure Machine : un aperçu de la réalité quotidienne d’une petite ville américaine rude, mais belle, et l’album le plus sobre et évocateur de The Killers à ce jour.

Un album plus doux, centré sur les personnages, Pressure Machine se déroule dans la ville de Nephi, en Utah, une communauté tissée serrée de 5300 habitants, sans feux de circulation, mais avec une plante en caoutchouc, des champs de blé et les West Hills. Nephi est l’endroit où Flowers a grandi (10-16). « Si ce n’était pas des avancées de l’industrie automobile, Nephi dans les années 1990 aurait été comme dans les années 1950. » Les chansons de l’album sont inspirées de ses souvenirs et des histoires de gens qui ont eu un impact sur lui à l’époque, en plus de commentaires d’habitants actuels de Nephi à propos de leur ville. « Nous parlions du déménagement [de Brandon] à Nephi lorsqu’il était enfant et qu’il s’est soudainement retrouvé au milieu de nulle part », raconte le batteur du groupe, Ronnie Vannucci Jr« Et durant la COVID-19, on a tous commencé à se sentir comme si on était au milieu de nulle part. » Flowers poursuit : « J’ai découvert que je n’avais pas fait mon deuil. Nombre de mes souvenirs à Nephi sont tendres. Mais ceux qui étaient reliés à la peur ou à une grande tristesse étaient émotionnellement chargés. J’ai une plus vaste compréhension que quand nous avons formé le groupe, et j’espère que j’ai pu rendre justice aux histoires et aux vies de cette petite ville où j’ai grandi. »

Le disque documente en musique le sentiment de grandir — et de vivre — dans le Sud-ouest américain, d’une foule de points de vue. Pour la première fois de sa vie, Flowers avait complété toutes les paroles avant qu’une seule note de musique soit enregistrée. Habitué à incarner différents personnages dans ses chansons, sur Pressure Machine il se glisse dans la peau de gens qu’il a regardés aller lorsqu’il était ado. Cette approche combinée au style de paroles distinctif de Flowers aboutit à l’album le plus sophistiqué de la carrière de The Killers.

À travers ses personnages et aussi son titre, l’album aborde la pression intense du rêve américain, qui est exacerbée par la désillusion religieuse. Optimiste inné, Flowers inclut inévitablement de lumineux moments de beauté à travers ses chansons plus sombres : l’arrivée réparatrice de l’été, les premières récoltes, les cieux plus cléments. Les récits de Pressure Machine décrivent de vraies luttes personnelles, des regrets étouffants, et des tragédies locales, comme cette crise des opioïdes qui a déchiré la ville de Nephi, comme chaque ville des États-Unis. Flowers chante à propos des choix que font les gens, pour le meilleur et pour le pire, et des conséquences de ces choix; ceux qui ont été abandonnés, et ceux qui ne peuvent pas être oubliés.

La photo de la pochette de Pressure Machine a été prise sur l’autoroute menant à Nephi par le photographe Wes Johnson, alors qu’il passait devant une présentation d’une église baptiste locale sur le bord de la route. Johnson a pris des douzaines de photos incroyables de la ville de Flowers lors des premiers mois de 2021, plusieurs desquelles se retrouvent à travers l’édition physique de l’album.

The Killers retourneront sur la route pour célébrer à la fois Pressure Machine et Imploding The Mirage, ainsi que leur très apprécié répertoire de succès planétaires, en 2022. Les billets pour ces concerts seront mis en vente le vendredi 23 juillet à 10 h (heure locale) via le site web du groupe. 

BILLETS EN VENTE VENDREDI 23 JUILLET À 10 H
www.evenko.ca