Christophe L’allier (Roy Dupuis) a reçu plusieurs coups lors d’une entrée par effraction dans son appartement. L’absence de Tina (Hélene Bourgeois-Leclerc) à la gestion pédagogique de l’école va lui causer des problèmes.

Car la nouvelle direction ne partage pas les mêmes objectifs d’interventions très près des élèves que pratique Christophe. Sa sœur Julie (Larissa Corriveau) est fermement décidée à porter plainte contre son frère Patrick (Jean-Nicolas Verreault), pour le viol commis à son adolescence. Christophe est impliqué dans la démarche, qu’il le veuille ou non.

Maintenant qu’il sait qu’il a un fils (Félix-Antoine Cantin), il lui est de plus en plus difficile de ne pas y penser. Des cas à l’école Marie-Labrecque vont particulièrement l’interpeller comme celui de Derek (Henri Picard), un garçon refusé à l’école puisqu’elle n’est dédiée qu’aux filles. Daphné (Marguerite Bouchard), la jeune élève qui visite son amoureux (Mattis Savard-Verhoeven) en prison, ne lui permettra pas de dormir tranquille. Puisqu’elle aussi se retrouve accusée de transport de drogue en prison.

Pendant ce temps, Tina profite du fait qu’elle a enfin du temps pour elle. Elle a même le projet de retourner aux études. Claudie Marchesseau (Marie-Pierre Labrecque), la nouvelle responsable pédagogique, s’installe avec les meilleures intentions du monde dans l’ancien bureau de Tina. Elle débute dans ce poste et son manque d’expérience rendra son adaptation difficile.

©VéroBoncompagni 

De nouvelles élèves

Wivine Coulombe (Marie-Madeleine Sarr)
Wivine est une canado-africaine qui s’est inscrite par Internet. Elle revient au Québec après trois années d’absence et son adaptation ne pose aucun problème. La difficulté est ailleurs.

Lucas Arditti (Lé Aubin)
Dont le nom officiel est Lisa. Il est un italo-québécois de troisième génération. Alors qu’il entreprenait une démarche de changement de sexe, il apprend qu’il est enceint.

Margaux Couture (Tiffany Montambault)
Margaux est une jeune fille sans histoire qui vient vivre à la résidence Marie-Labrecque, car sa mère travaille dans le Grand Nord quatre semaines sur six.

Mari-Jo Poirier (Philomène Bilodeau)
Mari-Jo souffre de sclérose en plaques et sa grossesse ne fait pas le bonheur de sa famille. En particulier sa mère (Sandra Dumaresq) qui fait d’énormes pressions pour qu’elle subisse un avortement.

Laura Filmon (Marie-Ève Beauregard)
Laura s’enfuit de chez sa mère monoparentale. Elle cherche à punir sa mère et son grand-père pour qu’ils prennent conscience de son importance.

Rosalie Roy (Camille Felton)
Rosalie s’impose. Elle souhaite, à l’instar de Derek, que son amoureux Clément soit lui aussi inscrit à l’école pour qu’il finisse son secondaire 5 avec elle. Elle ne passe pas inaperçue lorsqu’elle exprime ce qu’elle désire.

©VéroBoncompagni 

14 septembre – épisode 49

Carolle (Marie-Chantal Perron) va trouver Christophe (Roy Dupuis) à l’hôpital où il se remet de l’agression. Elle ne peut s’empêcher de lui donner les dernières nouvelles de Derek (Henri Picard). Ils sont déterminés à faire tout ce qu’ils peuvent pour lui venir en aide. Christophe aimerait que l’école puisse l’accueillir. De retour au bureau, il reçoit un appel de Daphnée (Marguerite Bouchard) en panique à la suite de son arrestation. Jacinthe (Madeleine Péloquin), la responsable administrative, présente Christophe à Claudie Marchessault (Marie-Pier Labrecque) la nouvelle responsable pédagogique. Wivine (Marie-Madeleine Sarr), une Canado-Africaine qui vient tout juste de revenir au Québec, fait son entrée à l’école. Marie-Jo Poirier (Philomène Bilodeau) fait une découverte inattendue à sa visite mensuelle médicale.

21 septembre – épisode 50

Alors qu’ils accompagnent Daphnée (Marguerite Bouchard), qui doit comparaître devant la juge, Anne (Céline Bonnier) et Christophe (Roy Dupuis) font une rencontre inattendue. Julie (Larissa Corriveau) est conseillée par son avocat (Maxime Denommée) avant de déposer une plainte formelle pour l’agression sexuelle de son frère Patrick (Jean-Nicolas Verreault) au début de l’adolescence. Édith (Micheline Lanctôt) assure celui-ci de son soutien. Christophe rencontre une élève très particulière.

Lucas (Lé Aubin) insiste pour se faire appeler par son prénom masculin. Lucas. Il a décidé de ne pas se faire avorter même s’il est engagé dans un processus d’affirmation de genre. Atteinte de sclérose en plaques, Marie-Jo Poirier (Philomène Bilodeau) veut mener sa grossesse à terme malgré l’opposition de sa mère qui craint pour sa santé. Christophe est fortement contrarié par l’approche bureaucratique de la nouvelle responsable pédagogique.

28 septembre – épisode 51

Christophe (Roy Dupuis) montre sa chambre à Lucas (Lé Aubin) et le présente à Daphné (Marguerite Bouchard). Il convoque aussi son chum Axel (Jules Roy-Sicotte), comme c’est la règle. Arnaud Messier (Stéphane Jacques), un avocat, se présente à l’école comme un ami de longue date de la famille de Wivine (Marie-Madeleine Sarr). Il veut lui parler de son frère. Anne (Céline Bonnier) et Christophe ont une autre conversation pénible avec Daphné. Maryse (Hélène Mercier), la responsable pédagogique, se plaint de Christophe à Jacinthe (Madeleine Péloquin), prétextant qu’il n’a aucun respect pour son autorité.

Julie (Larissa Corriveau) se confie à son agente de libération conditionnelle (Sofia Blondin). Christophe et Françoise (Nathalie Mallette) disent à Marie-Jo (Philomène Bilodeau) qu’ils vont trouver des solutions pour l’accommoder avec son handicap. Marie Couture (Myriam Leblanc), une infirmière qui doit travailler dans le Grand-Nord, se présente avec sa fille Margaux (Tiffany Montambault) pour l’inscrire à l’école. Christophe demeure déterminé à faire accepter Derek (Henri Picard).