Chaque année, un bon nombre de Québécois s’assoient devant leur écran de télévision pour écouter la revue de fin d’année concoctée par la gang du Bye Bye. Contrairement aux autres années, le réalisateur Simon Olivier Fecteau a offert quelque chose de bien sympathique.

Si on pensait que le Bye Bye allait enligner sketchs par-dessus sketch sur la COVID-19, on a été rassuré de voir que l’équipe a trouvé d’autres sujets que le coronavirus. La table a été mise avec une imitation des conférences de presse données par le premier François Legault, le Dr Arruda et Christian Dubé. Mehdi Bousaidan était très convaincant dans le rôle du Dr Arruda.

Crédit photo : Radio-Canada

Après avoir eu droit à l’humoriste Pierre-Yves Roy Desmarais et sa chanson sur le coronavirus, François Bellefeuille a joué le gars qui a fait des vœux pour sa fête et ses vœux sont en fait les conséquences de la pandémie. Le Bye Bye a été aussi l’occasion de se rappeler la seconde vague du mouvement MeToo.

Crédit photo : Radio-Canada

Le chanteur Marc Dupré a personnifié un Kevin Parent qui explique pourquoi sa limonade goûte « un petit quelque chose ». « Je prends la râpe à fromage et je mets du zeste de citron. Après, je me sors la graine et je la trempe dedans. J’appelle ça grainer », peut-on l’entendre dire.

On a également eu droit à un sketch intitulé « Les dents d’la Morin » mettant en scène l’ancienne beauté du Banquier, Maripier Morin. Comme on peut s’y attendre, la jeune femme mord ses victimes. On a adoré voir un faux Alex Nevsky prend le filet sur la table, qui servait à attraper Maripier Morin, et se le mettre sur lui. « Vous m’avez pogné. Je me dénonce moi-même. Moi aussi je suis un requin », lance-t-il.

Parmi les meilleurs sketchs, il y a bien sûr le retour de la famille Bougon. C’était un excellent flash de ramener papa Bougon et sa bande sur une plage gaspésienne. On a bien aimé quand papa Bougona dit : « Pu besoin de fourrer le gouvernement, y se fourre-tout seul ».

On se demandait quand on pourrait voir un numéro qui se moque des conspirationnistes et on a pu le voir vers la fin de la soirée. Sans être incroyablement drôle, Mehdi Bousaidan a toutefois rendu bien sympathique le sketch dans lequel on voyait entre autres Bill Gates, Lucie Laurier et les frères Tadros. On a bien ri de Trump qui contestait de décompte qui mène en 2021.

Crédit photo : Radio-Canada

Puisque je ne m’attendais à un Bye Bye plutôt ordinaire, j’ai été surpris par la mouture de 2020.