Martin Deschamps, que l’on connait comme un rocker depuis plus de 20 ans a reçu une demande spéciale de sa mère. Elle a eu la bonne idée de lui suggérer de faire un spectacle hommage aux chanteurs crooners.

« Au départ, je ne voyais pas quand je pourrais faire une parenthèse dans ma carrière pour faire un tel spectacle. Présentement avec la COVID, j’hésite à repartir la machine, avec des nouvelles chansons et mon nouvel album. Lors de mon passage à En direct de l’univers, j’ai reçu une invitation du réalisateur Luc Sirois et de l’équipe de Live dans ton salon. Ils ont été très emballés par l’idée d’un hommage aux crooners », explique-t-il.

Entouré de 18 musiciens et de sa fille Lou, il nous charmera dans nos salons avec les plus grands hits des plus grands crooners. C’est un rendez-vous ce vendredi, 20h. (Le spectacle reste disponible pour 48h si vous le manquez à 20h). Voici le lien pour vous procurer votre accès virtuel :   MARTIN DESCHAMPS – L’ÉPOQUE DES CROONERS – Live Dans Ton Salon

Dans un autre ordre d’idées, le chanteur de Rawdon a été inspiré pendant la COVID. Il a lancé le 29 janvier dernier sa chanson Village fantôme. Reflétant la dure réalité du confinement et du couvre-feu, elle traite de solitude et de noirceur avec une pointe d’humour.  «J’ai enregistré mon idée, comme ça pour le fun. Deux jours plus tard, j’ai entendu les Rolling Stones chanter quelque chose qui ressemblait beaucoup à ce que j’avais en tête : Living In A Gost Town. J’ai compris qu’il doit en avoir beaucoup de monde avec cette idée-là! Après les avoir entendus, à l’autre bout de la planète, sans que je ne le sache, je n’avais plus le choix d’aller jusqu’au bout de cette idée-là! »

Depuis le 23 mars dernier, le vidéoclip de cette même chanson est disponible sur YouTube. C’est sous forme d’une vidéo d’animation qu’il a lui-même créée, en incluant les paroles, qu’il nous l’a présentée. « À cause de la COVID, faire un vidéoclip traditionnel, avec une grosse équipe devenait plus difficile. Ricky Paquette, mon guitariste, m’a montré un IPad avec un crayon pour dessiner dessus. Je me suis rendu compte que j’étais habile de le faire, j’ai trippé au boute! Je n’avais jamais dessiné sur une vitre et fait de l’animation avant. Ça m’a pris du temps, mais je suis pas mal fier du résultat », raconte-t-il.

La pandémie lui a aussi démontré que c’était possible d’avoir une belle proximité avec son public malgré l’annulation de sa tournée Comme je suis…2020. « C’était la plus belle tournée de ma vie, mes premières chansons revisitées à saveur de plusieurs artistes invités. Devoir annuler la tournée, à l’exception de 5-6 spectacles qu’on a pu faire, a été vraiment difficile à encaisser. Malgré cela, la pandémie m’a apporté quelque chose de positif. Avec les réseaux sociaux, j’ai compris qu’on pouvait être près de nos fans même sans les spectacles. J’ai compris l’importance de leurs répondre, de prendre le temps de les remercier, car c’est grâce à eux si on existe », souligne-t-il.

Sa tournée devrait reprendre tranquillement selon l’évolution de la pandémie et son prochain album viendra éventuellement. Sans donner d’étiquette précise à son matériel, on peut prévoir du rock; bien sûr, avec quelques touches de country par endroits. C’est à suivre bientôt; on l’espère!