Dimanche dernier, nous avons pu regarder le 22e gala des Olivier qui récompense les meilleurs humoristes au Québec. Toutefois, l’industrie a été éclaboussée par des inconduites sexuelles, si l’on pense à Julien Lacroix.

Certains humoristes comme Rosalie Vaillancourt et François Bellefeuille ont dénoncé ces comportements à leur manière. La première y est allée d’une pointe bien sentie en disant : « Je ne pensais pas qu’on avait dénoncé autant de monde ». De son côté, son collègue Bellefeuille a rappelé qu’ils ont failli avoir Maripier Morin, mais que « son agenda était déjà trop chargé ». Un internaute n’a toutefois pas aimé qu’on se moque de ces personnes, principalement de Julien Lacroix.

Dans un commentaire publié sur le compte Facebook du gala, il a indiqué : « Je n’apprécie pas particulièrement Julien Lacroix, mais on dirait qu’ils ont voulu régler leurs comptes avec lui. Ça n’a pas vraiment sa place dans un gala ».
Le diffuseur du gala a voulu répondre à la personne. « On peut comprendre un milieu de vouloir se distancier de cette personne », tout en mettant un lien vers un article du Devoir qui dénonce les agissements de Lacroix de la part de plusieurs femmes.

Source : Narcity
Source : Narcity

L’internaute est revenu à la charge en mentionnant que ce n’était pas la place dans « un gala qui se veut être drôle et divertissant ». Ce dernier a indiqué qu’il y avait d’autres tribunes pour faire ce genre de dénonciation.
« Le gala est pas mal la seule tribune de la dernière année pour plusieurs des humoristes présents dans cette salle. Non, ils n’ont pas tant de tribunes aussi larges que ça », a renchéri la société d’État.

Source : Narcity

Rappelons que l’Association des professionnels de l’industrie de l’humour a encore été dénoncée par Rosalie Vaillancourt et Bianca Longpré pour le peu de places laissées aux femmes dans le domaine de l’humour et le fait qu’elles n’aient gagné aucun trophée.