Le couple formé d’Émilie Bordeleau (Marina Orsini) et Ovila Pronovost (Roy Dupuis) est maintenant ancré dans l’imaginaire québécois.

Voilà qu’on apprend que le mythique couple pourrait revivre, dans une certaine mesure, dans une version moderne des Filles de Caleb. C’est ce que rapporte le chroniqueur Hugo Dumas de La Presse.

Comme l’indique Dumas, Urbania a obtenu les droits du premier tome de la trilogie, Le chant du coq, et pourra ainsi proposer une nouvelle mouture intitulée simplement Olivia.

« À la manière des Pays d’en haut version 2.0Ovila compte raconter la relation tumultueuse entre Émilie Bordeleau et Ovila Pronovost, mais du point de vue d’Ovila, fils de Dosithé et Félicité Pronovost », peut-on lire.

Le patron d’Urbania, Philippe Lamarre, a mentionné à La Presse que Netflix était intéressé par le projet. « C’est clair que ça va prendre un diffuseur qui voudra s’embarquer dans une aventure ambitieuse », a-t-il ajouté.

Comme le souligne Dumas, « fabriquer de la série historique, c’est onéreux en costumes d’époque et en décors reconstitués, notamment ».

Impossible pour le moment de savoir quand sera tournée cette version moderne des Filles de Caleb.

Crédit photo : Attraction Images