Hier, lors de La semaine des 4 Julie, l’animatrice Julie Snyder recevait en entrevue Michel et Claudette Dion, frère et sœur de Céline Dion.




Ces derniers étaient sur le plateau pour commenter à chaud la sortie du film Aline, une histoire librement inspirée de la chanteuse de Charlemagne et produite par Valérie Lemercier. Et ils n’y sont pas allés de main morte.

« Ma mère n’a jamais parlé comme ça à René, et Céline n’a jamais manqué de rien. On passe pour une gang de Bougon. Je m’excuse, mais à Charlemagne, on n’avait pas une cabane, pis c’était toujours propre dans la maison. On dit toujours qu’on n’a jamais connu la misère parce que maman savait tout faire et que papa avait trois jobs », a-t-elle confié à l’animatrice.

Claudette Dion s’en prend également à l’actrice et réalisatrice Valérie Lemercier qui joue le rôle de la diva québécoise. « Elle s’est payé un méchant trip sur le dos de la vie de Céline », a-t-elle mentionné. La sœur de Céline avoue que c’est une belle histoire, mais que le film ne l’a pas du tout rejoint.

Son frère Michel, qui a été le régisseur de Céline Dion pendant de nombreuses années, a également déploré le film et noté quelques erreurs. Il a indiqué que c’est son frère Jacques Dion qui avait écrit la musique de Ce n’était qu’un rêve et que sa mère avait composé les paroles. Il a aussi mentionné que c’était Clément qui était l’aîné et non lui. « C’est des détails que tout le monde connaît. Il y a tellement eu de biographies, de documentaires et de DVD », a rappelé Michel Dion.

Dans une de ses chroniques, Hugo Dumas de La Presse a confirmé que Valérie Lemercier avait annulé une entrevue avec Julie Snyder. « Je trouve dommage que la liberté d’expression bien légitime de Claudette et Michel Dion ait irrité quelqu’un qui se réclame de respecter Céline Dion et sa famille. En gros, Mme Lemercier annule sa présence à notre émission parce que les membres de la famille Dion se sont exprimés, pour la toute première fois, sur son film. Tout le Québec, la France et la francophonie avaient hâte de savoir ce que pensent des membres de la famille Dion d’un film pastichant la vie de leur sœur et la leur », a expliqué Julie Snyder au journaliste.