Ce soir avaient lieu les deuxièmes quarts de finale de La Voix 7. Comme d’habitude, les téléspectateurs ont vécu plusieurs émotions.

En ouverture du spectacle, nous avons eu droit à Gowan et à Styx avec un medley comprenant Blue Collar Man, Too Much Time On My Hands, Gone Gone, Gone, Renegade et A Criminal Mind.

Le premier candidat, Stephan Gagnon, a présenté sa version toute personnelle d’Everybody Knows de Leonard Cohen. Le jeune homme de Laterrière a offert une prestation rock très émotive et d’une grande intensité.

Colin Moore, un anglophone, a osé chanter en français pour la première fois. Il a repris Je vais t’aimer de Michel Sardou. Et le choix a été payant, car il a bien rendu ce classique. Malgré son accent, l’homme de 39 ans a bien prononcé les mots en français. Il a eu le feu vert pour se rendre en demi-finale.

CRÉDIT : OSA IMAGES ET TVA

Tommy Charles, 24 ans, de Beloeil s’est laissé à une reprise du King Elvis Presley avec Can’t Help Falling in Love avec beaucoup de chaleur et de grâce. Le jeune homme était en contrôle de lui. Colin Moore a eu son laissez-passer pour la demi-finale.

Cristine Toca a interprété Necessary Evil de Nikki Yanofsky en version française. Avec sa voix gospel, la Lachinoise de 25 ans a donné une prestation énergique et qui lui collait bien à la peau. La jeune femme de 25 ans a prouvé encore une fois qu’elle a un indéniable talent.

Jordan Lévesque a attaqué le hit de Rascal Flatts What Hurts The Most. Le professeur de musique a vraiment le country dans la peau et il l’a bien montré durant sa prestation. L’homme de 26 ans de Baie-Comeau a été solide lors de sa prestation.

Rick Pagano, 27 ans, a repris Keane avec Somewhere Only We Know avec aplomb et intensité. Il a offert une prestation sans faille et d’un naturel déconcertant. Sa voix s’est moulée parfaitement dans ce grand succès. Après la performance, sa grand-mère est venue le serrer dans ses bras. Sans surprise, le membre de Final State est passé à la demi-finale.

CRÉDIT : OSA IMAGES ET TVA

Jacob Guay a été le premier de l’équipe d’Alex Nevsky a chanté et il a repris You are The Reason de Callum Scott. Il a choisi cette chanson pour sa grand-mère qui est décédée la journée où il faisait ses préauditions de La Voix.

La seconde candidate, Kelly-Ann Martin, a donné une version tout en nuances, en puissance et en subtilités de Si j’étais un homme de Diane Tell. La Longueilloise a insufflé une vibe très personnelle au morceau. Gabriel Cyr a interprété un des succès de James Bay, Let It Go avec fougue et passion. Le jeune homme s’est donné à 100 %. L’homme d’Ottawa a franchi l’étape de la demi-finale.

CRÉDIT : OSA IMAGES ET TVA

Frédéric Germain de l’équipe de Lara Fabian a redonné vie à La Bohème de Charles Aznavour. Avec une certaine légèreté, la chanteuse a fait valser ce classique français. Sa voix avait une naïveté bienvenue. Elle a insufflé une belle dose.

Originaire du Liban, Mory Hatem a relevé tout un défi en s’attaquant à S.O.S d’un terrien en détresse de la comédie musicale Starmania. Il a mis toute l’émotion dans cette chanson. Il a impressionné la galerie avec ses notes aiguës et graves.

CRÉDIT : OSA IMAGES ET TVA

Geneviève Jodoin a repris avec doigté le succès planétaire d’Adele, Hello. La femme de l’Isle-aux-Coudre a mis toute la gomme pour impression les juges et le public. Très touchée, la Coudriloise de 41 ans a gagné les honneurs pour la prochaine étape. Pour conclure la soirée, Alex Nevsky a chanté, avec ses poulains, ses succès Polaroid et Pour commencer.

CRÉDIT : OSA IMAGES ET TVA