Dernier tour de table avant la finale la semaine prochaine à La Voix. Encore une fois, les candidats et candidates ont réussi à nous surprendre de toutes les façons en demi-finale. Voici ce qu’on en a pensé !

C’est Philippe Tremblay qui a ouvert pour l’équipe de Garou avec La chasse-galerie de Claude Dubois. Avec sa voix très rauque, le jeune homme de 17 ans a offert une bonne prestation. Suzie Villeneuve a suivi et a repris le grand succès de Mylène Farmer, Désenchanté. Loin de la version originale très dansante, l’ancienne star académicienne a proposé une facture plus lente à la pièce. Encore une fois, la chanteuse était toute en voix et en nuances. Sans grande surprise, c’est Suzie Villeneuve qui ira en finale.

Crédit : OSA IMAGES ET TVA

Pour l’équipe de Cœur de Pirate, c’est Clément Jacques qui a décidé de chanter Drapeau blanc de sa coach pour finalement changer d’idée et reprendre en version country le grand succès de Julie Masse, C’est zéro. Flanqué de sa guitare et de deux violonistes, le chanteur s’est encore une fois démarqué avec cette voix singulière et réconfortante. La candidate Josiane Comeau a rendu hommage à Zachary Richard avec sa reprise de La ballade de Jean Batailleur. En pleine maitrise de sa voix, l’artiste a décliné une version très touchante et plutôt réussie. Cette dernière ira en finale.

Crédit : OSA IMAGES ET TVA

Concernant le coach Marc Dupré, c’est Michaela Cahill qui s’est attaquée à la pièce Les uns contre les autres de l’opéra rock Starmania. La jeune femme s’est littéralement dévoilée sur cette pièce avec cette voix théâtrale, puissante et dynamique. De son côté, Jason Valentino a repris de belle manière L’amour existe encore de Céline Dion. Avec une musique encore plus dramatique que l’originale, l’artiste a rendu toute la tristesse de la chanson par sa voix mélancolique et haute perchée. Michael Cahill a obtenu son passeport pour la finale.

Crédit : OSA IMAGES ET TVA

C’est Malia de l’équipe de Pierre Lapointe qui a commencé de belle façon avec À coup de rêves de Ben L’Oncle Soul. Avec sa prestance et cette voix très soule, naturelle et lumineuse, la jeune mère a impressionné encore une fois. On la sentait très imprégnée par la musique et les paroles. Flora Stein a donné une prestation magistrale et théâtrale avec Mourir sur scène de Dalida. Elle a ajouté quelques éléments mexicains à l’œuvre. C’est cette dernière qui est passée à la finale.

Crédit : OSA IMAGES ET TVA