Dans une entrevue accordée au Journal de Montréal, la gagnante de La Voix, Yama Laurent, est revenue brièvement sur cette histoire de visa.

On se rappelle en janvier dernier que le JdeM avait révélé que la chanteuse pourrait être expulsée du pays. La jeune femme avait fait une demande d’asile humanitaire et que cette demande serait étudiée par le gouvernement canadien.

À ce sujet, le JdeM indiquait : « Celle qui a eu des problèmes avec son visa l’hiver dernier — elle a fait une demande d’asile humanitaire pour éviter de retourner dans son pays d’origine, Haïti — affirme sans donner plus de détails que “tout va bien maintenant”. Sa maison de disques Musicor abonde dans le même sens : son dossier suit les étapes normales.

La jeune femme lancera son premier album le 3 mai. Il s’agit de reprises, sauf deux compositions originales. On y entendra des relectures de Marie-Chantal Toupin, Céline Dion, Foreigner, Gaston Mandeville, Lara Fabian et d’autres.