L’humoriste Yvon Deschamps était l’invité de Stéphan Bureau à son émission Bien entendu présentée sur les ondes de Radio-Canada Première. L’homme de 85 ans a fait une troublante déclaration.

Durant l’entrevue, le monologiste est revenu sur les abus qu’il a vécu alors qu’il n’avait seulement que 18 ans. « Moi j’ai été abusé quand j’étais enfant, naturellement. Je dis naturellement car nous on trouvait ça naturel. Et pourtant j’étais allé chez les frères pendant 12 ans et ce n’était jamais un frère qui a fait ça. La fois que c’est arrivé, c’étaient des laïques, ce n’étaient pas des frères », a-t-il lancé à un Stéphan Bureau surpris de cette confession.

Yvon Deschamps a expliqué que des gens l’avaient touché, mais que ça ne lui avait pas fait grand-chose, car il s’était mis dans une « situation ridicule ». « Je ne l’ai pas vu venir, je me disais : maudit que tu es épais… comment tu as pu te mettre dans cette situation-là. Et là je pensais à toutes les filles qui se trouvent souvent dans cette situation et qui doivent se le dire… », a-t-il dit.

L’animateur a tenté de mieux comprendre les propos de son invité tout en rappelant qu’il s’agissait de son expérience et non celle de toutes les personnes victimes d’abus. « Entre vous qui avez encaissé le coup et la personne qui vous a agressé à 18 ans, je pense que le fardeau de la culpabilité la plus lourde c’est celui qui vous a agressé », a ajouté Bureau.

L’humoriste a rappelé qu’il s’agissait d’un moment qui ne l’avais pas marqué, ce qui n’est pas le cas de toutes les personnes. Ce dernier s’est traité « d’épais » et « d’imbécile » de nouveau en mentionnant que ce « n’était pas grave dans le fond ». « C’est grave si on décide que c’est grave et moi j’ai décidé que ce n’était pas grave », a-t-il dit.