La foule, qui était la plus grosse jusqu’à ce jour selon les organisateurs, s’était déplacée en grand nombre pour accueillir le chanteur américain Phillip Phillips. Dès les premières notes de Get Up Get Down, le gagnant de l’édition 2012 d’American Idol a fait crier les jeunes filles venues le voir et nous a fait passer une soirée des plus mémorables. Ses fans féminines ne se sont pas gênées pour le prendre en photo ou filmer quelques chansons avec leur téléphone cellulaire.

À l’aise, visiblement heureux d’être sur scène, le jeune homme a paru agréablement surpris et dépassé de voir une marée de gens venus l’acclamer et lui déclarer son amour! Au point d’enlever parfois son oreillette comme s’il voulait se prouver à lui-même qu’il ne rêvait pas! Le jeunot en a mis plein la vue pour ses fans : des chansons entraînantes, des solos de guitare démentiels, un trompettiste très hot et des jeux de lumières sobres en général. La prestation était concentrée sur la musique et non sur la pyrotechnie. Et je crois que c’était cela le plus important.

Évidemment, les gens attendaient avec impatience les grands succès du chanteur de 23 ans comme Gone, Gone, Gone, Raging Fire et Home. Quand ces chansons ont été interprétées, la foule s’est mise à chanter en cœur, à danser et à taper dans les mains au rythme des notes.

En première partie, Jack Lavoie Band, dont le chanteur est le président de l’entreprise de Québec Les Artisans du Paysage, est venu interpréter ses chansons devant un public qui ne le connaissait peu ou pas! Mais l’accueil des gens dans la foule a été des plus chaleureux et ils ont semblé apprécier la musique du groupe.