La Fondation des Aveugles du Québec tenait son 26e gala Humour Aveugle au Théâtre St-Denis, le 6 février dernier. Le duo Corbeil (Jean-Marie Corbeil) et Maranda (François Maranda) animaient la soirée.

À la première partie du spectacle, le public a pu voir la prestation du magicien Vincent C, et entendre le duo Les Denis Drolet, la nouvelle sensation Alex Roy ainsi que le légendaire Laurent Paquin.

À la seconde partie, une brochette d’artistes d’humour et de la chanson ont fait leur apparition : le polyvalent Julien Tremblay en compagnie de la chanteuse France D’amour, le Congolais Eddy King, l’excentrique Réal Béland et la coqueluche québécoise Jean-Michel Anctil.

Le premier humoriste à fouler la scène a été Vincent C. Celui qui se décrit comme n’étant pas un magicien traditionnel mais plutôt comme un magicien pour adultes, a présenté quelques numéros. Rien d’extravagant mais efficace comme introduction à la soirée. Il a, entres autres, ingurgité un serpent en ballounes avant de le faire réapparaître en petit chien à la hauteur de ses pantalons.

Les Denis Drolet sans mordant!

Ensuite, nous avons eu l’occasion d’entendre Les Denis Drolet. Leur sketch tournant autour d’une simulation d’entrevue était ordinaire et manquait nettement de mordant. La foule a applaudi timidement et aucun spectateur ne s’est levé à la fin de leur performance.

La foule s’est réveillée à l’arrivée sur scène de la nouvelle sensation Alex Roy qui nous a parlé, entre autres, de relations amoureuses. Le charmant humoriste a reçu de chauds applaudissements pour sa performance. La grande étoile de la première partie a été sans contredit Laurent Paquin qui a brillé de pleins feux.

Il a sorti quelques pointes d’humour assez caustiques. À titre d’exemple : il n’aime pas les Mr. Freeze blancs  parce que ça ne lui tente pas d’avoir l’impression de sucer le bonhomme carnaval.

Julien Tremblay et France D’Amour réunis

La seconde partie a commencé en force avec l’humoriste Julien Tremblay, qui présentera son premier one-man-show cet automne, armé de sa guitare. Sa conjointe France D’amour l’a rejoint sur scène. Un bon moment que d’écouter cette composition originale écrite en l’honneur de leur relation amoureuse.

L’ambiance était légère et c’était agréable. Par la suite, l’humoriste, originaire du Congo, Eddie King a su toucher une corde sensible. Devenu papa, il a basé sa prestation sur la famille.

Par la suite, le dynamique Réal Béland a apporté une dynamique différente à la soirée, en interagissant avec le public qui a vivement participé tout au long du sketch. Il a, entre autres, mimer des expressions québécoises que les spectateurs devaient deviner. Malheureusement, la foule n’a pas su découvrir les mimes inusités de notre cher humoriste.

La cerise sur le sundae de la 26e édition du Gala Humour Aveugle est sans contredit la présence de Jean-Michel Anctil qui a fait son apparition sous les applaudissements monstres. C’était la première fois qu’il participait à cet événement. Après 4 ans d’absence, les spectateurs l’attendaient.

Il a donné une magnifique prestation s’appuyant sur sa réflexion du plaisir. Il a conclu sa performance avec son personnage Râteau qui s’est évidemment mérité de vives réactions de la part de la foule.