PAR LAURA HUBSCHWERLIN | Pour la première fois vendredi soir, Anna Aaron s’est produite en le sol canadien à l’occasion du festival Montréal en Lumières, à la salle de l’Astral.
C’est devant un public connaisseur et attentif que la jeune chanteuse suisse a fait entendre ses belles compositions, accompagnée avec brio de son groupe de musiciens.

Elle est apparue sur scène simple, belle et souriante, habillée d’un pull couleur or telle une petite étoile. Dès les premiers instants, une certaine timidité régnait entre la chanteuse et les spectateurs : les deux parties n’ayant jamais communiqué auparavant. Il a suffit de 2 ou 3 chansons pour que l’ambiance s’installe et que la magie opère.

anna4

Il faut tout d’abord souligner le style très personnel de la musique d’Anna. Elle sait parfaitement marier musiques alternative, rock et pop, en prenant toujours soin d’intégrer une touche de musique lyrique. Le résultat est très beau ; les mélodies sont émouvantes, envoutantes et énergiques. Certaines de ses compositions chantées en solo nous donnent l’occasion de profiter pleinement de sa voix angélique.

Son dernier album Neuro, qui est apparu le 11 mars 2014, est le fruit de la lecture d’un roman de science-fiction de William Gibson intitulé Neuromancer, et nous avons et la chance d’en entendre quelques bouts ! On sent que chaque titre est incarné par Anna, elle est passionnée par ce qu’elle chante. Le public adhère complètement à son monde, et c’est entre autres ce qui rend la jeune artiste très prometteuse. Nous espérons qu’Anna reviendra nous voir très vite au Québec pour nous présenter ses prochaines compositions dans un show tout aussi fabuleux !

anna7