La Cinquième salle de la Place des arts accueillait le 9 janvier en ses murs la formation Bleu Jeans Bleu aux propos loufoques et amusants. Le spectacle, qui s’inscrit dans la série “Découverte” des Week-ends de la chanson Québécor, a montré que le groupe est au sommet de son art.

C’est avec une visible joie d’être sur scène que les membres de Bleu Jeans Bleu sont arrivés. En voyant leur binette, on se doutait bien que nous serions amenés dans un monde surprenant, fou et complètement déjanté. Avec sa guitare à la main, le personnage Claude Cobra et ses amis ont livré leurs chansons avec aplomb, si on pense à l’excellente Cashmere et Vulnérable comme un bébé chat.

bleujeansbleucourtoisie

Mais la rigolade a atteint son paroxysme lors de J’te gâte all dressed, où nous avons pu voir une vache sur la scène. Évidemment, il ne ‘agissait pas d’une vraie vache, mais une personne déguisée en cet animal. C’était toutefois assez drôle de le voir se frotter aux spectateurs. Le groupe nous ont aussi donné une large part de “couverts” (comprendre ici covers). Il a refait de façon humoristique le grand succès de Roy Orbinson Pretty Woman, qui est devenu Beau brin de femme et bien d’autres.





Bref, le groupe de Victoriaville a donné une prestation appréciée des spectacles et de moi-même avec ses chansons humoristiques à La Trois Accords et son interaction charmante avec son public. On a bien hâte de revoir les membres pour un autre concert disjoncté comme seuls eux savent le faire.