La dernière fois que nous avions vu Bobby Bazini en spectacle, c’était lors de Montréal en Lumière. Le voici qui faisait un tour de chant lors du Festivoix de Trois-Rivières, samedi soir.

Dès son entrée sur scène, le chanteur s’exécute et le fait de joli façon. Nous sommes alors invités à partager son univers blues rock qu’il chante avec âme et passion. La table était mise pour passer une soirée d’enfer. Et c’est vraiment ce que nous a donné le jeune homme de Mont-Laurier. Celui qui se dit influencé par Johnny Cash, Marvin Gaye et Otis Redding a fait danser la foule avec sa voix suave et ses rythmes chauds, parfait pour la soirée qu’on avait!

© Loredana Beauchamp_Bobby Bazini_03

Il faut dire que la foule, majoritairement composée de femmes, a craqué pour le beau gars de 26 ans et a montré hors de tout doute qu’il a encore la côte auprès de la gente féminine. Mais ce serait réducteur dire seulement cela. Car sa musique vient nous chercher, a quelque chose d’émotif, de vivant. Même s’il ne parle pas beaucoup entre les chansons, on voit que le courant passe entre lui et le public, qu’il y a une connexion qui s’établit.

© Loredana Beauchamp_Elliot Maginot_01

En première partie, le mystérieux Elliot Maginot a présenté ses petites perles musicales de son excellent album Young, Old, Eveything in Between. C’était bien de l’entendre; on sentait une excitation de nous offrir ses compositions et heureux que le public l’accueille fièrement! C’est vraiment une agréable soirée que nous avons passé en sa compagnie, à vivre avec lui ses chansons.