Ce n’est certainement pas la pluie, même s’il pleuvait des cordes, qui allait arrêter de faire jouer les rockeurs de Caravane lors de leur présence aux FrancoFolies de Montréal sur la Scène Ford. Sinon, c’est mal connaître ces musiciens de la ville de Québec.

Gonflé à bloc, le groupe a sorti ses hymnes rock qui ont frappé de plein fouet le public, du moins si on se fie aux jeunes filles qui dansaient en avant! Celles-ci semblaient connaître toutes les chansons par cœur, et elles chantaient les paroles comme un cri de désespoir. Les gars de Caravane nous ont garroché un rock carré, avec une attitude bum et virile; finalement à leur image.

© Valérie Gay-Bessette_Francos_Caravane07

Leur présence sur scène était intense, il avait une vibe un peu indescriptible, et avec la pluie cela donnait quelque chose d’unique. C’est difficile à expliquer, mais ça avait son charme. La formation n’a dit peu de mots, ou du moins de ce que j’ai entendu, préférant communiquer avec ses compositions rock percutantes.

Durant tout le spectacle, on a pu voir la chimie qui existe entre les membres, mais aussi avec les choristes. Les solos de guitare étaient pas mal non plus! Cette belle bande de joyeux lurons a balancé ses succès dont l’accrocheuse Maxyme, qui m’a fait déhancher le popotin.

C’est un foutu bon spectacle que nos rockeurs préférés nous ont livré, avec un aplomb du tonnerre. S’ils débarquent dans votre coin de pays, vous devez aller les voir jouer, c’est un ordre! Car à voir leur performance aux FrancoFolies de Montréal, ils ont visiblement cassé la baraque et marqué des points.