Le Théâtre Corona Virgin Mobile acceuillait en ses murs la formation Circa Survive qui faisait une tournée pour souligner les 10 ans de son album Juturna. Bien que je ne connaissais peu le groupe de Philadelphie, j’ai pu constater que les membres étaient des pros sur scène.

Dès les premières notes de Holding Someone’s Hair Back, je constate quelques similitudes  – sur le plan de la voix et de la musique – avec leurs confrères new-yorkais Coheed and Cambria. Anthony Green a une belle voix assez aiguë, tellement que je me suis demandé au début si ce n’était pas une femme qui chantait!
IMG_4008

Celui qui a chanté dans Saosin, formation qu’il a quitté en 2004, a une belle énergie sur scène; on se sent aspiré par son univers sonore. Les autres membres accompagnent bien Green et le soutienne; le tout forme de pas mal viscéral.
Le band américain a joué d’autres excellentes chansons comme Act Appalled, Meet Me in Montauk, The Great Golden Baby en plus d’offrir en rappel Suspending Disbelief, Handshake at Sunrise et House of Leaves.

Finalement, c’est un spectacle assez épique que nous a offert les gars de Philadelphie. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’ai apprécie vraiment l’énergie déployée, la vibe qui se dégageait et la cohésion entre les membres.