Le 12 mars avait lieu la première médiatique du spectacle Serge Fiori, Seul ensemble du Cirque Éloize rendant hommage à l’œuvre musicale de Serge Fiori.

Si une expression peut bien décrire l’ensemble du spectacle, je crois que cette devise de la Belgique irait fort bien. En effet, même si seul, on va plus vite, c’est ensemble qu’on va plus loin. Et on saisit très bien cela à travers les différents segments du spectacle.

Bien souvent, un acrobate commence seul sur la scène et peu à peu, il est rejoint par ses collègues acrobates et danseurs pour offrir un pur moment de bonheur. On voyait tout le plaisir qu’ils avaient à exécuter des numéros de groupe ! Les disciplines du cirque sont d’ailleurs très variées, les enchaînements sont rodés au quart de tour et les artistes de cirque maîtrisent souvent plus d’une discipline !

Aussi, ces acrobates et danseurs ne font pas le travail seul, mais bien ensemble avec toute une équipe dont je m’en voudrais de ne pas souligner tout le travail qu’elle a accompli en l’espace d’une année ! Serge Fiori, Seul ensemble allie le cirque de la troupe du Cirque Éloize et la poésie des chansons de Serge Fiori et le mariage est fort réussi !

Ce cirque poétique nous amène dans des univers qui transposent parfaitement la poésie de Fiori. Le spectacle commence tout en douceur dans ce qu’on pourrait qualifier de tente, comme si on se retrouvait autour d’un feu de camp sous un ciel étoilé à fredonner les airs de Serge Fiori.

Puis, s’ensuivent des univers tout aussi éclatés les uns que les autres passant d’un monde s’apparentant à celui d’Alice aux pays des merveilles à une fête foraine. Le tout est présenté dans une mise en scène fort réussie de Benoît Landry qui utilise autant les projections vidéo, des costumes et des décors variés créant un voyage unique dans l’univers de Serge Fiori.

Le seul bémol irait au choix de la salle. Je ne crois pas que le théâtre St-Denis est un endroit approprié pour ce genre de représentation. Par exemple, où j’étais placé, sur le parterre du côté cour vers l’avant, je ne pouvais voir le troisième acrobate s’exercer sur la corde lisse parce que l’angle des sièges ne me le permettait pas.

J’imagine aussi que les spectateurs assis en arrière de la salle devaient avoir de la difficulté à voir l’ensemble des acrobaties en hauteur en raison du balcon. En regardant le spectacle, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’il faudrait absolument qu’il y ait une captation de ce spectacle afin de le conserver dans notre mémoire collective et que tous puissent admirer ce chef-d’œuvre du Cirque Éloize !

Serge Fiori, Seul ensemble du Cirque Éloize est présenté jusqu’au 31 mars au Théâtre St-Denis à Montréal et dès le 20 juin au Capitole de Québec.