Présentement à l’affiche du Théâtre Outremont, SisterS surprend en raison de sa proposition artistique qui sort du cadre habituel. Cette œuvre, créée par les sœurs de Sela et Les 7 doigts, s’écarte volontairement de la haute voltige pour plutôt jouer avec le côté théâtral du cirque.

Le thème de la famille

Ce conte féérique sur la beauté et les défis des relations fraternelles est conçu, mis en scène et interprété par Ayin et Miriam de Sela. Pour rester dans le thème de la famille, c’est d’ailleurs la voix et la musique de leur sœur Lhasa, décédée en 2010, qui enveloppe les divers tableaux.

Sentiments complexes de deux soeurs

SisterS raconte l’histoire deux sœurs victimes d’un sortilège qui les condamne à vivre ensemble dans une forêt enchantée. Elles s’y disputent le bonheur et l’attention d’un prince à coups de mouvements acrobatiques dansés et aériens.

Trois numéros de cirque pendant 60 minutes

Il n’y a que trois numéros de cirque à proprement parler pendant les 60 minutes que dure SisterS. D’abord, Miriam de Sela effectue quelques contorsions pour monter sur un trône géant.

Puis, William Underwood entre en scène pour un bref numéro de main à main avec Miriam. Enfin, William s’exécute avec grâce et agilité seul au mat chinois dans ce qui sera le meilleur moment du spectacle.

SisterS a-t-il sa place dans le festival?

On s’interroge ainsi sur la place d’une telle création dans un festival de cirque. En effet, si les gens se déplacent pendant Montréal Complètement Cirque, c’est essentiellement pour être éblouis par des disciplines circassiennes. C’est sûrement ce qui explique l’accueil tiède réservé à SisterS le soir de la première médiatique.

Montréal puis l’Écosse

SisterS est présenté jusqu’au 21 juillet. La production s’envolera ensuite vers l’Écosse où le spectacle sera présenté du 2 au 26 août dans le cadre du Festival Fringe à Édimbourg.

Interprétation: Ayin de Sela, Miriam de Sela, William Underwood et Sarah Pagé

Production:  Blueline Productions et Les 7 doigts

Conception et mise en scène:  Ayin de Sela, Miriam de Sela et Gypsy Snider

Crédit-photos: Benoît Z. Leroux

Texte: Nancie Boulay