Malgré une météo pour le moins capricieuse ce mercredi, les Montréalais étaient au rendez-vous donné par l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) et le Cirque Eloize sur l’Esplanade du Parc olympique pour une relecture des 1001 nuits de Schéhérazade.

Comme chaque année, l’OSM poursuit sa mission de démocratisation de la musique classique en offrant un concert extérieur gratuit. Cette année, la musique était épaulée de magnifiques numéros de cirque par les artistes du cirque Eloize, qui fête ses 25 ans.

L’animateur et talentueux narrateur Emmanuel Bilodeau (dont c’était également la fête) s’est improvisé conteur pour la soirée en lisant les textes de Mani Soleymanlou retraçant l’histoire de Schéhérazade et son sultan. Schéhérazade était magnifiquement interprétée par une danseuse envoutante qui laissait place aux artistes de cirques afin d’imager avec brio les morceaux choisis des 1001 nuits.

Ainsi on a pu admirer le combat de Sinbad le marin contre le cyclope, celui du marchand contre le génie ou encore la représentation ô combien poétique des animaux peuplant les 1001 nuits.

Bien que les neuf artistes de cirques, plus accessibles pour un public novice, aient semblé être mis à l’honneur, on ne peut pas négliger la superbe performance des 72 musiciens dirigés par Kent Nagano qui ont interprété des pièces de Dukas, Ravel, Debussy et Rimsky-Korsakov pour le ravissement de nos oreilles.